L’appartement de l'horreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’appartement de l'horreur

Message  Marie le Dim 9 Oct - 2:07

Bonjour Harmonie, comment allez-vous ?  sunny


Cela fait très longtemps que je n’avais pas écrit cette phrase : j’ai besoin de vous pour comprendre mes rêves. Deux exactement.

J’enchaine les cauchemars (ou rêves dérangeants) depuis la semaine dernière sans comprendre pourquoi  je ne te suis pas , sachant que rien n’a changé pour moi depuis notre dernière conversation.

En tout cas quelque chose me chiffonne avec l’un des premiers rêves de cette série (que je n'arrive pas à m’ôter de la tête) et mon tout dernier (cinq jours d’intervalle entre les deux environ). Ils sont liés, le « mode opératoire » est le même, le contexte est similaire, mais la fin différente.

Je vous joins le premier ci-dessous et le second d’ici peu dans un autre message.


Mes souvenirs du rêve débutent ici :

L’appartement que nous visitons Aliana et moi est vraiment magnifique. L’intérieur est très lumineux, spacieux avec un mobilier simple et moderne. Les couleurs dominantes sont le blanc, le noir, le marron et l’orange. L’entrée donne sur la cuisine qui est liée au salon par un demi-muré. Les chambres sont un peu plus loin derrière des portes fermées. Tout est propre, sans fissure ni trou, et les pièces sont déjà meublées et équipées.

Et le plus agréable c'est ce silence calme et paisible. C’est le critère le plus important à mes yeux. Je déteste au plus haut point le bruit.

Je n’ai rien à dire de négatif au propriétaire qui nous guide à travers les nombreuses pièces de cet habitat. J’aborde un grand sourire pendant cette visite. Je me vois vivre ici, ceci malgré les deux petits détails qui me gênent.

L’appartement est construit sous terre à une dizaine de mètres de profondeur sous un immense immeuble d’une vingtaine d’étage. Et la seule entrée se révèle être l’ascenseur en lui-même... sans aucun escalier à côté.

Arrivé vers la fin de la visite, le propriétaire commence à nous parler des anciens locataires. Un couple sans histoire, hormis le fait qu’ils furent assassinés dans ce logement et que leur corps ne fut découverts que bien plus tard. Mais cela ne semble pas être un obstacle à la vente pour le bailleur. Il annonce cela comme si de rien n’était. Un détail parmi tant d'autres dans le flot d’informations qu’il doit nous transmettre.

Je sens mon enthousiasme descendre d’un cran. Je l’aime bien cet appartement mais l’idée de vivre à l’endroit où des innocents ont vu leur vie arrachée avec violence est dérangeante. J’hésite à présent sur ma décision.

Aliana me lance de nombreux coups d’œil insistants. Je finis par la regarder et hausser les épaules, ne sachant quoi lui dire ou même quoi penser. Je lui demande d’un geste de la tête ce qu’elle pense de l’appartement. Elle me fait signe d’accepter le contrat de location, mais sans grand enthousiasme et sans soutenir mon regard. Telle que je la connais elle prend en compte mon coup de cœur et pas le sien. Cela ne m’aide pas dans ma réflexion.

Mais il faut vite que je me décide. D’autres potentiels locataires visitent le bien après nous. Je dois donner ma réponse avant la leur si je veux être la première à me positionner sur ce logement.

Nous remontons tous par l’ascenseur jusqu’au bureau du propriétaire. Un inspecteur de police est assis derrière le meuble en bois. Il informe le bailleur que les prochains visiteurs ont un peu de retard.

J’en profite pour retourner seule revisiter l’appartement. Tout est obscur à présent. Il n’y a plus de soleil, ni de chaleur. La seule source de lumière provient de l’ascenseur derrière moi.  L’ambiance est glacial, oppressante. J’aperçois enfin la terre du sous-sol derrière les vitres. Un profond malaise me tord le ventre face à cet encerclement. Et quelque chose me suis à travers les pièces, je le sens. Ça se déplace de gauche à droite derrière les murs, m’observe derrière un meuble ou le trou d’une serrure. Et quand je suis trop proche d’un de ses objets, c’est comme si une main tentait de m’attraper par le col de ma chemise.

L’évidence s’offre à moi au bout d’un moment. C’est l’assassin des anciens locataires. Je ne dois surtout pas rester ici.

Je sens la peur et le stress m’envahir, mais pas la panique. Je suis dans le salon, seule la cuisine me sépare de l’ascenseur. Si je cours vite, je peux m’échapper.

Le tueur a compris que je souhaite m'enfuir, et rester vivante de préférence. Je m’élance sans attendre vers les deux portes métalliques et martel les boutons pour que le monte-charge redescende le plus vite possible (seul imprévu à mes calculs de survie). L’homme derrière moi passe de cachette en cachette avec aisance et fluidité, mais par chance les portes se referment avant qu’il n’ait pu m’atteindre. De justesse quand même.

Je remonte pour prévenir l’inspecteur et Aliana de ma mésaventure. Le policier accueille la nouvelle avec un mélange d’angoisse et de soulagement. Il attendait depuis des mois dans ce bureau que l’assassin quitte sa cachette pour ré enquêter sur la mort du couple.
Il décide donc d’aller jeter un coup d’œil, mais seulement après la fin de la visite qui vient de débuter.

Je ferme les yeux pour voir à travers de ceux d’une jeune femme. Elle marche à côté de son mari dans l’appartement et s’engage dans la cuisine, le salon puis les chambres. Ils sont seuls. La bonne humeur laisse place à l’inquiétude suite à l’écoute de ses bruits étranges, à la vue de ses ombres furtives et des lumières qui faiblissent. Ils comprennent vite ce qui se passe.

Le couple se sépare avec la certitude d’avoir un avantage face à la solitude du meurtrier. Il ne peut assassiner deux personnes en même temps. L’un d’entre eux pourra s’enfuir et aura la vie sauve. La femme se cache donc dans un débarra opposé à la cachette de son mari, recroquevillé sur elle-même. Mais quelque chose cloche. « Le tueur n’est pas seul ». Cette pensée glisse entre mes lèvres vers l’inspecteur, et la jeune femme l’entend dans son esprit. Elle commence de suite à courir pour s’échapper et reçoit un coup fatal à la tête juste devant l’ascenseur ouvert. Son mari est déjà mort depuis plusieurs secondes. Il y a du sang partout dans l'habitat.

Je rouvre mes yeux avec une terrible migraine. Le bureau est assailli par les journalistes, la police et plusieurs civils qui viennent observer les caméras installées dans l’appartement. Aliana est parmi eux. Ils parlent de se rendre en bas pour inspecter les lieux, peut-être même voir l’assassin.

Je me précipite vers Aliana. Je ressens son envie d’en savoir plus, sa curiosité prendre le dessus sur la raison. Elle est capable de les accompagner …elle aimerait les accompagner. Mais il en est hors de question. Je perds de suite mon sang-froid et lui interdis de descendre avec plus de violence que je ne le voulais. Mais le résultat est là. J’ai sa promesse de rester dans le bureau du propriétaire.

Les groupes s’enchainent dans l’appartement, mais aucun ne revient. Journalistes, policiers ou simple citoyen, j’assiste aussi à leur mort comme pour le couple précédent.

Puis vint le tour de l’inspecteur. Il sort seul de l’ascenseur, je le vois à travers les yeux du tueur. Il observe avec attention chaque pas de sa victime. Je sens ses muscles se crisper sur son arme, l’impatience qui l’anime. J’ai de plus en plus de mal à différencier son corps du mien, à séparer nos esprits. À la fin il n’y a plus que lui/moi et ses/mes actes horribles.

Après avoir joué quelques instants avec l’inspecteur, à l’effrayer pour le faire changer de pièce, le tueur/moi abat la batte de baseball sur l’arrière de sa tête. Ses/mes mains sont couverte de sang.


Je me réveil juste après.


Voilà, comme je l'ai dit je posterais l'autre rêve plus tard. Il sera plus court (heureusement) car très répétitif en lui même.

Je vous souhaite une bonne journée Harmonie et merci pour votre aide  Very Happy .


Amicalement,

Marie. Cool
avatar
Marie

Messages : 112
Date d'inscription : 08/01/2010
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’appartement de l'horreur

Message  Harmonie le Mar 11 Oct - 16:51

Bonjour Marie,

En effet, ça faisait un bail que tu n'avais pas demandé d'interprétation !

Donc le début de ce 1er reve l'appartement magnifique est un reflet de toi même, de ton intérieur psychique.

La suite est assez contradictoire, car au départ tu dis que cet appart est lumineux et pourtant il se trouve sous terre...De plus il n'y a qu'un accès qui dessert les étages, "l'ascenseur" sans escalier de sécurité...

La suite de la visite où tu apprends que les anciens locataires ont été assassinés représentent une blessure inconsciente qui remonte à la conscience...

Ce "inspecteur de police" représentent l'autorité paternelle, celui qui autorise ou qui interdit (d'ailleurs où en es tu dans ce lien ?...)
Dans le rêve il donne une information (le temps de réfléchir)

Puis tu revisites l'appart seule, et là tout est obscur, l'ambiance glaciale, comme si tu te retrouvais face à une autre partie de toi qui gardé un traumatisme...

Il y a un conflit intérieur en toi "inconscient" entre la personne que tu es devenue et une partie de toi qui a gardé un trauma. Et cette partie de toi n'accepte pas la nouvelle Marie...

La suite est un véritable scénario onirique, besoin de retrouver le coupable.
Tant que cette partie de toi n'aura pas été reconnue de son trauma, les tourments intérieurs seront toujours tapis dans l'ombre.

Il y aurait beaucoup d'autres choses à développer, mais je n'ai plus le temps de tout décortiquer.

Ton rêve est très riche et il faudrait beaucoup de temps pour l'interpréter.

La fin laisse à penser que tu t'es identifiée au tueur au départ pour protéger les autres mais tu es devenu toi même la meurtrière.

Globalement, entre le début du rêve et la fin, j'y vois comme 2 personnalités en lutte. La nouvelle marie lumineuse et l'ancienne tapis dans l'ombre, que tu as peut être oubliée pour avancer, mais suivant les événements de ta vie actuelle, elle refait surface.

Encore une fois, on pourrait développer beaucoup plus ce rêve et je te propose d'ailleurs de le faire en me faisant part de ton interprétation d'après mes premiers éléments.

A bientôt Wink


_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’appartement de l'horreur

Message  Marie le Mer 12 Oct - 0:19

Bonjour Harmonie,

En effet, ça faisait un bail que tu n'avais pas demandé d'interprétation !

Eh oui, fini les rêves de dur labeur au boulot, de clients râleurs et méprisant ou de burger à préparer. Fini les rêves de BTS à revoir les cours en boucle chaque nuits.

Enfin des choses concrètes Smile  

Je me dis que ce n’est pas étonnant que cette période de cauchemars survienne, j’ai enfin le temps de me poser et de prendre soin de moi. Les rêves font partie de ce temps qui n’est plus gêné par les cours et le travail. Je retrouve des rêves « normaux ».


Donc le début de ce 1er rêve l'appartement magnifique est un reflet de toi même, de ton intérieur psychique.


La suite est assez contradictoire, car au départ tu dis que cet appart est lumineux et pourtant il se trouve sous terre...De plus il n'y a qu'un accès qui dessert les étages, "l'ascenseur" sans escalier de sécurité...


Aliana aurait une hypothèse par rapport au fait que l’appartement soit sous terre, en tout cas cette idée lui est venu spontanément aux vues de ma situation et de notre situation commune. Pour elle cela représente toutes les illusions/espoirs que j’avais et qui sont à présent confrontées à la réalité. Par exemple le fait que je répète souvent que j’espérais plus d’un BAC + 2 pour retrouver du travail, que notre situation de couple s’améliore plus vite après la fin de mes études, que j’avais espérait que l’entreprise qui l’a engagé pour sa mention traiteur soit enfin bien. Ce qui n’est pas le cas pour ces trois cas.

Pour ma part je n’ai pas d'autres idées, j’essaye déjà d’assimiler l’interprétation au mieux pour en tirer un maximum.


La suite de la visite où tu apprends que les anciens locataires ont été assassinés représente une blessure inconsciente qui remonte à la conscience...

Ce "inspecteur de police" représentent l'autorité paternelle, celui qui autorise ou qui interdit (d'ailleurs où en es tu dans ce lien ?...)
Dans le rêve il donne une information (le temps de réfléchir)


Ou j'en suis avec mon géniteur ? J’ai la possibilité de faire le premier pas vers lui. Cela serait même une chose très facile. Je connais son nom, prénom, et si je le désire mon frère est d’accord pour me donner son adresse et son numéro de téléphone.

Mais je n’ai pas envie de prendre contact avec lui, et je n’en ressens pas le besoin.

J’avais, il y a quelques années, décidées de ne jamais le rencontrer. Ce ne fut pas une décision prise à la légère. J’y ai longuement réfléchi seule afin que mon choix soit le mien (enfaite-j’y pensais depuis l’âge de raison).

Et avec les nouvelles informations que je détiens (et qui me sont suffisantes) je suis convaincue que j’ai pris la bonne décision.

Je sais à quoi il ressemble maintenant par le biais de mon demi-frère (qui après nos retrouvailles m’a montré une photo de lui sur Facebook et m’a raconté son enfance en compagnie de ce que nous appelons tous les deux la plupart du temps « notre géniteur »).
Je sais qu’il n’est pas un homme fréquentable pour une jeune femme, qu’il ne prend pas mon existence en compte (il a par exemple posté sur ce même réseau social qu’il avait « deux merveilleux enfants ». Mon frère lui a gentiment rappelé qu’il en avait quatre)… enfin ce genre de chose dont je me doutais.

En restant loin de lui je ne perds rien et assure ma protection.


Puis tu revisites l'appart seule, et là tout est obscur, l'ambiance glaciale, comme si tu te retrouvais face à une autre partie de toi qui gardé un traumatisme...

Il y a un conflit intérieur en toi "inconscient" entre la personne que tu es devenue et une partie de toi qui a gardé un trauma. Et cette partie de toi n'accepte pas la nouvelle Marie...


Là je ne peux dire le contraire, vous tapez dans le mile. Après avoir posté ce rêve (hier pour être exacte) j’ai annoncé lors d’une dispute explosive entre Aliana et moi que, en gros, celle que j’étais avant n’existe plus. Qu’elle est morte et que c’était mieux ainsi pour nous deux.

Et sans le savoir vous m’avez peut-être interprété le deuxième rêve que j’ai mentionné. Je vais le mettre ici car cela me semble important et (selon moi) apporte une évolution (positive?).
Du moins si ma théorie est valable. Et mes talents d’interprètes sont encore à découvrir… ou même à créer XD.

Pour faire court (pour une fois !!!), j’étais chez mes grands-parents avec Aliana. Tout allez bien nous restions dormir car nous gardions la maison (le soleil éclaire la maison, tout est lumineux comme le premier). Une fois la nuit tombée, emportant avec la chaleur (premier rêve), une petite fille aux longs cheveux brin et tout habillé de blanc est apparue pour nous effrayer derrière les vitres (comme le tueur derrière les murs, elle se déplace comme lui avec fluidité). Il y avait de la haine sur son visage et de la colère.

Tout le long du rêve ne fut qu’une gestion des fermetures des rideaux/volets afin qu’elle ne puisse entrer dans la maison et faire un screamer (image d’un objet ou d’une personne qui apparaît soudainement devant vous avec un bruit fort afin de vous surprendre et vous faire peur) qui équivaut en général à un Game-over dans un jeu vidéo.

Après de longues heures le soleil a commencé à se lever sans qu’elle ne puisse entrer dans la maison. La colère a laissé place à une absence totale d’expression sur son visage. Elle a fait demi-tour et s’est dirigée vers le portail de sortie. Je lui ai couru après pour lui parler. Je sentais sa solitude et sa tristesse qu’elle cachait derrière ce masque sans émotion. Je l’ai donc invité à revenir quand elle le voulait, tant qu’elle ne nous faisait pas peur comme cette nuit. Mais j’avais beau lui parler, elle ne répondait pas. Elle me fixait juste avec méfiance de ses petits yeux noirs.  

Je me suis dit en lisant vos lignes, ce n’est qu’une hypothèse spontanée bien sûr, que la petite fille pouvait être l’autre représentation de « l’ancienne Marie » qui ne m’accepte pas (haine, colère, violence) et qui enfaite se retrouve seule et triste, pour moi elle est morte cette gamine. J’ai, en quelque sorte, travaillé dur dans ce but. J’ai tout fait pour que cela ne me touche pas, pour me couper du passé et enfin vivre sans ressasser tout ça.

Mais le fait que je la réinvite montre que je n’ai pas encore trouvé un bon « équilibre » en moi-même avant et maintenant… Et là ça me pose problème. Je ne vois rien de bon à « récupérer ». Et la peut-être est le ou un des problème(s).

Enfin je ne sais pas… je pars peut-être sur une mauvaise piste, et cela m’arrangerait beaucoup je l’avoue XD.


La suite est un véritable scénario onirique, besoin de retrouver le coupable.
Tant que cette partie de toi n'aura pas été reconnue de son trauma, les tourments intérieurs seront toujours tapis dans l'ombre.


Le travail n’est pas fini  Rolling Eyes .


Il y aurait beaucoup d'autres choses à développer, mais je n'ai plus le temps de tout décortiquer.

Ton rêve est très riche et il faudrait beaucoup de temps pour l'interpréter.



Il n’y a aucun problème là-dessus. Je m’occuperais de le « décortiquer ».


La fin laisse à penser que tu t'es identifiée au tueur au départ pour protéger les autres mais tu es devenu toi-même la meurtrière.

Et les deux questions importantes passent dans mon esprit …

Qu’elle partit de moi je souhaite protéger et je fini par tuer ?
Et… qu’est-ce que j’ai loupée pour qu’elle se face assassiner par moi ?

A réfléchir… Je loupe ici aussi une information importante.


Globalement, entre le début du rêve et la fin, j'y vois comme 2 personnalités en lutte. La nouvelle marie lumineuse et l'ancienne tapis dans l'ombre, que tu as peut être oubliée pour avancer, mais suivant les événements de ta vie actuelle, elle refait surface.

Cela rejoint ce que j’ai écrit plus haut.


Encore une fois, on pourrait développer beaucoup plus ce rêve et je te propose d'ailleurs de le faire en me faisant part de ton interprétation d'après mes premiers éléments.


Je reprendrais tout en détail demain au calme voir si je suis cohérente dans mes idées. J’y réfléchis depuis plusieurs heures déjà, il est tard, la journée fut chargée et la fatigue me gagne.

Et j’espère sincèrement que la nuit me portera conseil... même si mon arrêt brusque de nicotine gâche mes nuits en ce moment.


Oula... Désolé pour la longueur de la réponse Harmonie.



Bonne journée !

Amicalement,

Marie.
avatar
Marie

Messages : 112
Date d'inscription : 08/01/2010
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’appartement de l'horreur

Message  Harmonie le Jeu 13 Oct - 17:36

Marie, en relisant ton rêve, voilà ce qui m'est venu.

Le bel appartement lumineux, c'est toi, celle qui que tu es devenue, sauf que l'immeuble est enterré, ce qui représente les fondations, de toi même, ta construction psychologique...
Le fait qu'il n'y ait pas d'escalier de secours uniquement un ascenseur représente peut être les une malfaçon sur la construction de cet immeuble (et donc psychologique...).

Le passage de l'inspecteur de police où je parlai de représentation paternelle et ce que tu me dis à ce sujet.
C'est une pièce manquante à ta construction, et ce que tu as entendu à son sujet est très blessant, d'où peut être ce rêve qui représente assez bien un pan de ta vie sans escalier de "secours"...

Tu dis ne pas ressentir le besoin de le voir, je te comprends par rapport à ces propos, mais peut être est ce par peur ?...te sentir rejetée encore une fois ?...

L'obscurité de l'appart une fois revisité, représente la noirceur de ce pan de vie enterré (comme l'immeuble) pour te protéger...

Tu partages la suite pour dire qu'il y a conflit intérieur entre 2 parties de toi, celle que tu rejettes et celle de maintenant, sauf que celle que tu rejettes te hante, et elle apparaît en tant que criminelle, car elle n'a pas d'autres choix.
Tant que tu l'a rejetteras, elle agira ainsi.

Ce qui serait intéressant c'est de savoir ce qui a pu provoquer ce rêve, une discussion avec ton demi frère ?  autre chose ?


2ème rêve : il aurait été préférable de créer un autre post,mais bon, c'est un peu la suite
Cette petite fille de ton rêve est bien  cette partie de toi, celle dont tu ne veux plus entendre parler qui te hante (la haine et la colère sur son visage), elle t'en veut...
Si elle te fait aussi peur, c'est pour que tu prennes soin d'elle, qu'elle fait partie de toi, que tu ne peux pas la rejetter mais l'accepter en tant que telle.

La suite, elle part, triste et seule, elle ne te fait plus confiance...

la petite fille pouvait être l’autre représentation de « l’ancienne Marie » qui ne m’accepte pas (haine, colère, violence) et qui enfaite se retrouve seule et triste, pour moi elle est morte cette gamine. J’ai, en quelque sorte, travaillé dur dans ce but. J’ai tout fait pour que cela ne me touche pas, pour me couper du passé et enfin vivre sans ressasser tout ça.

Oui tout à fait. Mais on ne peut rejeter ce qui fait partie de nous, il faut accepter cette partie de nous, nourir l'amour pour cette partie blessée et non la rejeter, alors tu ne feras plus qu'un avec toi et elle, une intégration harmonieuse.
Tant qu'on rejette son passé, on ne peut être un être unifié, mais dissocié...

La colère de cette partie de toi ne te laissera jamais tranquille.

je te propose un exercice. Prends plusieurs inspirations profondes, ou écoute un enregistrement de relaxation et ensuite communique avec cette partie de toi du rêve, celle qui tu a laissé partir triste et seule, parle lui, dis lui que sans elle tu ne serais jamais arrivée là où tu es aujourd'hui, que finalement c'est grâce à elle que tu as eu cette force, cette rage de t'en sortir, fais la paix avec cette partie de toi, pour te sentir encore plus libre.

Tiens moi au courant

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’appartement de l'horreur

Message  Marie le Jeu 13 Oct - 21:36

Bonjour Harmonie  sunny

Marie, en relisant ton rêve, voilà ce qui m'est venu.

Le bel appartement lumineux, c'est toi, celle qui que tu es devenue, sauf que l'immeuble est enterré, ce qui représente les fondations, de toi même, ta construction psychologique...
Le fait qu'il n'y ait pas d'escalier de secours uniquement un ascenseur représente peut être les une malfaçon sur la construction de cet immeuble (et donc psychologique...).


Quand j'y repense, peut-être ai-je manqué de temps pour le construire cet escalier. J'ai eu le courage de changer il n'y a que deux ans et demi, quand je me suis retrouvée devant mes supérieurs pour leur demander de faire le BTS. Ces études m’ont pris tout mon temps libre, le changement c’est fait dans la précipitation des responsabilités et des cours. Pour donner un exemple, j’ai l’impression que le premier jour j’appréhendais d’appeler mon médecin pour prendre un rendez-vous et que le jour suivant je prenais compact avec divers assureurs afin d’acquérir des devis pour mes dossiers.  


Le passage de l'inspecteur de police où je parlai de représentation paternelle et ce que tu me dis à ce sujet.
C'est une pièce manquante à ta construction, et ce que tu as entendu à son sujet est très blessant, d'où peut-être ce rêve qui représente assez bien un pan de ta vie sans escalier de "secours"...

Tu dis ne pas ressentir le besoin de le voir, je te comprends par rapport à ces propos, mais peut-être est-ce par peur ?...te sentir rejetée encore une fois ?...


Il est vrai que je n’ai pas réfléchi à la possibilité de revoir cet homme depuis les nouvelles informations... Enfaite cela fait des années que je n’ai pas reconsidéré mon choix.
À la suite de cette discussion avec mon frère, j’avoue m’être confortée dans ma première idée sans chercher plus loin. Mais je pense encore que c’est la bonne décision.

Mais en lisant vos phrases ci-dessus je me suis aussi demandé qui pouvait être le « père ». Après tout nous parlons depuis le début de mon père biologique, mais j’ai eu un autre père aussi…
Avant-hier nous parlions, Aliana et moi, de nos géniteurs, nos beaux-pères etc.… et j’ai dit à un moment, vraiment spontanément, que pour moi une relation père enfant ne pouvait être qu’une illusion, rien de plus.

Comme avec l’ex-mari de ma mère que j’ai appelée des années « papa », que j’ai considérée comme mon père et qui, après le divorce, ne m’a revu que deux fois avant de s’enfuir/partir/être rejeté par ma mère ou autres… qui sais ce qui s’est passé.

Si un père devait me manquer, s’il y a une personne que je regrette de ne pas avoir repris contact quand cela était possible, c’est lui sans hésiter. J’ai passé deux années merveilleuses en sa compagnie. Il fut un père génial.

Mais là je me pose la question, pourquoi cela reviendrait me hanter. J’ai fait mon deuil depuis longtemps et je n'ai pas de nouvelles depuis des années.

L'obscurité de l'appart une fois revisité, représente la noirceur de ce pan de vie enterré (comme l'immeuble) pour te protéger...

Si c’est la peur du rejet… avec ce que j’ai écrit ci-dessus, il y a de quoi s’engouffrer dans un bunker pour ne jamais en sortir XD

Tu partages la suite pour dire qu'il y a conflit intérieur entre 2 parties de toi, celle que tu rejettes et celle de maintenant, sauf que celle que tu rejettes te hante, et elle apparaît en tant que criminelle, car elle n'a pas d'autres choix.
Tant que tu l'a rejetteras, elle agira ainsi.


Elle n’apparaît pas en tant que criminelle, elle en est une pour moi. J’ai fait des erreurs dans ma vie que je regrette malheureusement. Elle est l'image de ses erreurs.


Ce qui serait intéressant c'est de savoir ce qui a pu provoquer ce rêve, une discussion avec ton demi-frère ?  Autre chose ?

Pour les deux parties de moi, c’est sans hésiter les disputes avec Aliana. Surtout une enfaite.
Pour l’histoire du « paternel »… je ne vois pas.


2ème rêve : il aurait été préférable de créer un autre post, mais bon, c'est un peu la suite
Cette petite fille de ton rêve est bien cette partie de toi, celle dont tu ne veux plus entendre parler qui te hante (la haine et la colère sur son visage), elle t'en veut...
Si elle te fait aussi peur, c'est pour que tu prennes soin d'elle, qu'elle fait partie de toi, que tu ne peux pas la rejeter mais l'accepter en tant que telle.

La suite, elle part, triste et seule, elle ne te fait plus confiance...


C’est ironique, je lui reproche exactement les mêmes choses  Neutral

La petite fille pouvait être l’autre représentation de « l’ancienne Marie » qui ne m’accepte pas (haine, colère, violence) et qui enfaite se retrouve seule et triste, pour moi elle est morte cette gamine. J’ai, en quelque sorte, travaillé dur dans ce but. J’ai tout fait pour que cela ne me touche pas, pour me couper du passé et enfin vivre sans ressasser tout ça.

Oui tout à fait. Mais on ne peut rejeter ce qui fait partie de nous, il faut accepter cette partie de nous, nourrir l'amour pour cette partie blessée et non la rejeter, alors tu ne feras plus qu'un avec toi et elle, une intégration harmonieuse.
Tant qu'on rejette son passé, on ne peut être un être unifié, mais dissocié...

La colère de cette partie de toi ne te laissera jamais tranquille.

Je te propose un exercice. Prends plusieurs inspirations profondes, ou écoute un enregistrement de relaxation et ensuite communique avec cette partie de toi du rêve, celle qui tu as laissé partir triste et seule, parle lui, dis-lui que sans elle tu ne serais jamais arrivée là où tu es aujourd'hui, que finalement c'est grâce à elle que tu as eu cette force, cette rage de t'en sortir, fais la paix avec cette partie de toi, pour te sentir encore plus libre.

Tiens-moi au courant


J’essayerais de faire ceci, comme au bon vieux temps  Laughing .  Je vous tiens informé en mp la semaine prochaine pour dire ou j’en suis.

Merci pour votre temps Harmonie et bonne soirée/journée  Very Happy

Marie.
avatar
Marie

Messages : 112
Date d'inscription : 08/01/2010
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’appartement de l'horreur

Message  Harmonie le Ven 14 Oct - 9:58

Marie,

Suite à tes commentaires sur le 1er paragraphe, je pense qu'on s'est mal comprises.

Ce qui est important à comprendre c'est le fait que cet appart est lumineux (toi) mais que l'immeuble est enterré, c'est à dire tes fondations psychologiques.
Le fait qu'il n'y ait pas d'escalier de secours représente une malfaçon, c'est à dire une faille dans ta construction psychologique, c'est plus clair au pas ?

Tu t'en ai sorti, peut être grâce à toutes ces années d'interprétation de rêves et à ta volonté, mais il y a cette petite fille intérieure qui vient te hanter.
Tu dis qu'il s'agit d'un immeuble enterré d'au moins 20 étages, peut être un peu plus, c'est à dire ton "âge", ...
Tu comprends ?

Concernant ton beau père, c'est vrai j'avais oublié l'attachement à cet homme, effectivement, c'est peut être lui qui apparaît en tant qu'inspecteur de police et ce que je t'en dit.

Avant-hier nous parlions, Aliana et moi, de nos géniteurs, nos beaux-pères etc.… et j’ai dit à un moment, vraiment spontanément, que pour moi une relation père enfant ne pouvait être qu’une illusion, rien de plus.

Ah OK, ce qui a pu susciter ce rêve donc et tout ce que cela réveille dans ton inconscient, toute ta construction, et ces malfaçons...

Il y a encore de la colère, rage, tristesse en toi, dans la partie de toi que tu rejettes, et qui apparaît dans tes rêves, cette meurtrière... Dans le 1er rêve, elle en veut à tout le monde, et dans le 2ème, elle abandonne et est triste et seule... C'est c'est partie de toi qu'il faut réapprendre à aimer.

Le fait d'avoir parler avec Aliana de vos beaux pères respectifs, et de tout ce que cela a impliqué dans vos vie, a suscité ce rêve pour toi.
Ce qui veut dire que cette partie meurtrie, il important de la soigner.

J'espère que tu pourras y a accéder dans l'exercice que je t'ai proposé.
Que tu pourras enfin accepter cette partie de toi avec amour et gratitude.

A bientôt

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’appartement de l'horreur

Message  Marie le Ven 14 Oct - 22:33

Bonsoir Harmonie.  sunny


Suite à tes commentaires sur le 1er paragraphe, je pense qu'on s'est mal comprises.


En effet après votre dernier message c'est plus clair Smile . J'étais partie sur une autre idée (et j'avais oublié à quel point les petits détails sont importants par moments Rolling Eyes)


Concernant ton beau père, c'est vrai j'avais oublié l'attachement à cet homme, effectivement, c'est peut être lui qui apparaît en tant qu'inspecteur de police et ce que je t'en dit.

J'en suis persuadée Wink


Il y a encore de la colère, rage, tristesse en toi, dans la partie de toi que tu rejettes, et qui apparaît dans tes rêves, cette meurtrière... Dans le 1er rêve, elle en veut à tout le monde, et dans le 2ème, elle abandonne et est triste et seule... C'est c'est partie de toi qu'il faut réapprendre à aimer.

J'espère que tu pourras y a accéder dans l'exercice que je t'ai proposé.
Que tu pourras enfin accepter cette partie de toi avec amour et gratitude.



Pas d'inquiétude Harmonie j'y arriverais, peu importe le temps que cela prendra (j'ai eu le meilleur mentor après tout Wink )

À bientôt sunny
avatar
Marie

Messages : 112
Date d'inscription : 08/01/2010
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’appartement de l'horreur

Message  Harmonie le Sam 15 Oct - 12:34

Ok Marie, tiens moi au courant pour l'exercice proposé.

sunny

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’appartement de l'horreur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum