Happy ending

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Happy ending

Message  Marie le Mer 6 Sep - 2:18

Bonjour Harmonie, j’espère que vous avez passé de bonnes vacances et que vous allez bien.

Ça fait longtemps ma foi.  sunny

Je viens poster ce rêve fait il y a une dizaine de jours, peut-être plus en quête de confirmation que d’interprétation… car le rêve parle de lui-même. Il reste une zone d’ombre pour moi que j’aimerais éclairer avec votre aide. Elle se situe à la fin du rêve et j'ai l'impression de passer à coté de quelque chose.

Je n’ai pas eu le temps de le poster avant. Comme d’ordinaire c’est le chaos au boulot et les heures supplémentaires s’accumulent. (La fatigue est telle que mes mains sont prises de tremblements ces derniers jours  Rolling Eyes .)

En tout cas c’est la première fois que j’en fais un rêve de ce genre-là, ou du moins avec un si beau et visible « happy ending ».


Dès le début du rêve je suis entourée de deux personnes qui me ressemblent. Je sais de suite qu’elles sont des parties de moi :

La première est une copie identique. Elle représente la gentillesse, la bonté, la joie. Elle a un sourire magnifique, radieux et rassurant.
Je l’appellerais Kim.

La deuxième est plus comme un mélange de moi et du personnage principal de mon roman. Elle mesure une tête de plus que moi, est plus musclé et carré d’épaule. Elle possède un visage froid, dur et inquiétant. Ma cicatrice sur mon arcade droite est accentuée chez elle, bien plus grande et profonde. Ses yeux laissent apparaître beaucoup d’assurance, de la méchanceté, et paradoxalement une fragilité cachée que je ne comprends pas au début du rêve.
Je la nommerais Altaïs.

Je me souviens que nous nous promenons ensemble un peu partout dans ma ville. L’ambiance est géniale, nous nous entendons à merveille. Tout va bien dans le meilleur des mondes.
Nous rencontrons plusieurs personnes au fil des minutes qui passent et des lieux que nous visitons. Certaines de ces personnes sont aussi des parties de moi, et j’en ai conscience. Certaines représentent mes gouts, d’autres des parties de mon caractère.

Par exemple l’une d’elles, tout aussi identique, ne cesse de lire et d’écrire sur un petit carnet d’écriture. Elle observe les moindres détails de tout ce qui l’entoure, note deux trois lignes puis replonge dans ses pensées sans un mot. Une autre plus jeune ne cesse de faire l’enfant pour nous faire rire, accentue ses phrases par des références que je connais et que je trouve drôle.

Puis nous arrivons dans un conservatoire. Nous rencontrons une jeune femme, différente de moi qui joue de la flute traversière à merveille. Elle est considérée comme un prodige par ses professeurs. Le bâtiment est assez spacieux et très scolaire, quoique bien décoré quand même.
Alors que le groupe entame une discussion avec elle, Altaïs s’approche de moi, pose son bras sur mon épaule et me chuchote à l’oreille. « Jalouse ? ». Je croise les bras et répond un « Ouai. Grave jalouse » assez amer alors que le regret d’avoir stoppé la musique, il y a de cela des années, monte en moi.

Je commence à marmonner des phrases telles que « moi aussi j’étais doué, J’aurais pu être à sa place ». Altaïs enfonce le couteau dans la plais avec un « Tu aurais pu. Mais tu ne peux plus ». Et elle explose de rire.

La musicienne commence à parler de musique, comme quoi c’est le plus bel art du monde. Forcement l’écrivain la contredit et une dispute commence. L’une ne cesse de répéter que l’écriture est supérieure du fait que l’imagination permet de créer de somptueux paysage, des épopées fabuleuses. La musicienne rétorque que la musique peut en faire tout autant avec plus de beauté, qu’il n’y a qu’à écouter les quatre saisons de Vivaldi pour comprendre le pouvoir de cette description musical.
De son côté la musique ne se cantonne qu’à un thème, à un rythme musical décidé à l’avance. Mais l’écriture a aussi ses limites, à coup de prémisses et de concept à suivre.

Kim met fin à la dispute et emmène tout le monde chez moi. Nous arrivons donc dans mon appartement, situé au deuxième étage avec vue sur une grande avenue vivante (que je n’ai pas en réel).

Et là, je sais que je dois faire un choix. Avec qui, entre toutes ces personnes, je décide de fusionner ? Qui vais-je abandonner ?

L’atmosphère s’alourdit alors que je m’enferme dans un débarra, semblable à celui de mes grands-parents. Je fouille dans le congélateur, trouve à sa place habituelle ma petite canette de coca que je bois à chacune de mes visites chez eux.

Je sais que je dois choisir Kim, qu’elle est le pilier central de ce que je suis. Je sais que je ne peux choisir une simple passion, que cela ne fera pas de moi… moi.
Et Kim est moi.

Mais je ne peux me résoudre à abandonner Altaïs. Je ne peux juste pas l’abandonner. Je sais qu’elle n’a que des mauvais côtés, mais au-delà de ce que je qualifie comme « sa grande gueule arrogante doté d’une fierté mal placée » elle est fragile, sans défense face à toutes les personnes qui la voient comme étant une mauvaise personne.  

Cette fragilité est confirmée quand je l’entends sortir de l’appartement, incapable de supporter cette horrible attente, incapable de se montrer patiente. Incapable de penser qu’elle peut être choisie.

J’hésite entre Kim et Altaïs. Je continue de réfléchir de longues minutes, peut-être plus… Le temps me parait en tout cas très long. Puis une idée me vient. Je sais comment regrouper tout le monde, comment tous les relier à moi.

Je sors en trombe de mon débarras. Les yeux des femmes se tournent vers moi, Kim me sourit. Altaïs revient à ce moment-là, le visage sombre et résigné. Elle vient vers moi avec un sourire triste et me tend une part de gâteau et m’informe qu’il est à la banane. Chose que je n’ai, et que je n’aurais surement jamais l’idée de manger.

Je le prends avec joie et lui dit « c’est parfait, c’est pile ce dont nous avons besoin », et j’informe à tout le monde que je souhaite les relié par « la curiosité ».

Cette idée fonctionne. Personne ne disparaît. Nous resterons ensemble. Kim m’enlace, nous nous blottissons contre Altaïs. Le reste du groupe suit le mouvement.
Seule la musicienne refuse mon contact alors qu’elle passe ses bras autour des autres personnes, même l’écrivain. Elle me sourit tout de même avec un « plus tard peut-être ».
Je lui répète cette phrase juste avant de me réveiller.


Bon... j’ai encore écrit un pavé comme d’habitude. Je m’en excuse ><.  Je vous remercie pour votre aide Harmonie, et vous dis à la prochaine.  sunny

Amicalement,
Marie.
avatar
Marie

Messages : 112
Date d'inscription : 08/01/2010
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happy ending

Message  Harmonie le Lun 11 Sep - 19:52

Désolée Marie pour le retard de réponse.
J'ai beaucoup de travail et je n'ais plus trop le temps de venir interpréter les rêves.

Effectivement ce rêve est riche de renseignements sur toi même, tu en comprends la nature, tes différentes parties de toi.

Tu as beaucoup de ressources en toi pour réunir toutes tes parties et trouver le moyen de les lier ensemble.

La musicienne refuse ton contact "pour l'instant" mais tu t'es reconciliée avec toutes les autres parties de toi.

C'est un rêve fabuleux, ou tu as pris conscience que chacune à un rôle à jouer mais que tout le monde à sa place.

Laisse du temps à la musicienne, elle reviendra dans tes rêves, ou tu peux l'inviter le soir avant de t'endormir en pensant à elle...

C'est un rêve génial !  sunny

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3733
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happy ending

Message  Marie le Mar 12 Sep - 19:44

Bonjour Harmonie

Ne vous excusez pas pour le retard, je sais ce que c’est d’avoir une surcharge permanente de travail.

Et une aide offerte ne doit pas avoir de contrainte imposée par le receveur. Et cette aide ce doit d’être respectée. Chose que les gens oublient en général  Rolling Eyes .


J’ai pas mal réfléchi. Je touche presque la fin du tunnel. J'aperçois le but de ce que l’on travaille ensemble depuis des années maintenant. Je ne pense pas en être loin.  

Accepter ce que je suis. Bon comme mauvais. Et accepter le passé, s'en détacher pour avancer.

J’ai trouvé, en ce que je pensais être des faiblesses, des forces indéniables. A contrario, ce que je pensais être des forces sont devenu des faiblesses. Comme si tout s’équilibrait.

Comme vous l’avez dit tout à une utilité.


J’ai juste une question, dont il me manque une réponse.

Quand on est liés avec toutes les parties de soi. Peut-on travailler pour que l’une d’elles soit plus présente sans effacer les autres ? Sans les renier. Sans se casser.
Tirer plus de bon que de mal en sommes, sans pour autant ne plus avoir un mauvais coté bien utile dans certaines situation ?



Je vous souhaite une bonne soirée Harmonie. Et à bientôt.

Amicalement,

Marie
avatar
Marie

Messages : 112
Date d'inscription : 08/01/2010
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happy ending

Message  Harmonie le Mar 12 Sep - 20:03

Et une aide offerte ne doit pas avoir de contrainte imposée par le receveur. Et cette aide ce doit d’être respectée. Chose que les gens oublient en général.

Je partage totalement ce point de vue et je te remercie d'en faire le commentaire.

Je remarque non seulement que tes rêves parlent d'eux mêmes, mais que tu en comprends maintenant l'expression et comme tu dis, tu arrives au bout du tunnel... Very Happy

Quant à dernière question, elle est pertinente, car tu as compris que tu ne dois rejeter aucune des parties, les accepter et les unir, exactement comme dans ton rêve, c'est pour ça qu'il est génial.

Le reste appartient à la patience, la sagesse, et donc l'équilibre émotionnel.

Surtout, accepte de ne pas être parfaite tout en t'améliorant jour après jour...

Je suis heureuse pour toi que tu en sois à ce stade de ton développement personnel.

Prend soin de toi, et accepte les autres et les choses dans leur imperfections et leur impermanence.

Nourris la patience et la sagesse, cela ne veut pas dire te laisser faire, mais juste prendre le recul nécessaire pour ne pas rester un cheval fougeux, sans maîtrise.

Bises  
Harmonie  Wink

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3733
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happy ending

Message  Marie le Mer 13 Sep - 1:24

Surtout, accepte de ne pas être parfaite tout en t'améliorant jour après jour...

C'est le conseil que vous m'avez toujours répété, à la fois le plus doux et le plus âpre. Car il nous met devant nos faiblesses, nos défauts, nos regrets et nos remords. Mais oui, tout le monde fait des erreurs. Il faut juste en tirer une leçon. Tout faire pour ne pas recommencer, et si c'est le cas, trouver ou on a échoué.
C'est un conseil rempli d'espoir et d'humanité.


Je suis heureuse pour toi que tu en sois à ce stade de ton développement personnel.

Je n'en serais pas ici sans vous. Dans les moments les plus sombres, comme ces derniers jours, même ces dernières semaines, je trouve un peu de paix, de réconfort et des conseils dans nos anciennes conversations (diantre... que j'ai du mal à me relire).
Et quand je vous parle, mon esprit est un lac paisible ou les mots coulent avec justesse et fluidité. Et j'y croise la femme que j'aimerais être au quotidien. Celle que je voudrais devenir.
Celle dont vous pourrez être fière.


Prend soin de toi, et accepte les autres et les choses dans leur imperfections et leur impermanence.

Faudra que vous m'expliquiez comment vous faites. Comment vous pouvez m'offrir un nouveau conseil, un que vous ne m'aviez jamais donné, qui résume bien mes difficultés en ce moment ? Qui touche pile le point sensible.
Ceci sans que vous sachiez ce qui m'arrive, et sans rêve à interpréter.  
C'est presque effrayant Very Happy

Nourris la patience et la sagesse, cela ne veut pas dire te laisser faire, mais juste prendre le recul nécessaire pour ne pas rester un cheval fougeux, sans maîtrise.

... J'en ai vu d'autres mais cette faute de frappe me démange... fougUeux siffle
-> S’enfuie.
avatar
Marie

Messages : 112
Date d'inscription : 08/01/2010
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Happy ending

Message  Harmonie le Mer 13 Sep - 12:33

Marie,

Je n'ai pas d'explication à te donner pour t'avoir apporter les mots justes qui te parlent à ce moment précis de ta vie.

Je pense simplement qu'en fonctionnant avec son coeur et sa sensiblité, on peut dire des choses au moment "juste"...

Tu as raison concernant les fautes, j'en vois 2 :
leurS imperfections et fougUeux.

L'élève dépasse le maître.... Laughing

A la prochaine sunny

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3733
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum