Dans mon reve, je suis le monstre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans mon reve, je suis le monstre.

Message  Cladion2B le Jeu 24 Jan - 1:18

Bonjour, ça fait longtemps que j’étais pas revenu poster un rêve sur ce forum, j’essaie de pas trop déranger Harmonie qui m'a l'air vraiment occupé, vue qu’apparemment elle est la seule à interpréter les rêves des membres :x!
Mais cette fois ci, mon rêve m'a vraiment marqué, touché ma curiosité. Je l'ai fais ce matin vers 5heure.

Je suis un homme de 20 ans, je suis à la fac (Autant le dire, en échec à la fac).
Je suis célibataire, mais je cours après quelqu'un qui lui aussi s’avère être un homme. (Comme d'hab). Mes parents sont séparés et j'ai vécu avec mon père.

Donc tout commence dans la chambre ou j'ai passé la majeur partie de mon enfance.
(Primaire et Collège). Au lycée, j'avais emménage dans une autre maison.
Bref, j'entends mon frère parler à mon père. Je ne sais plus ce qu'il dit, mais je sais qu'il parle de mon homosexualité (Ce qui est tabou à la maison. Mon père et mon frère sont au courant, mais avec mon père c'est pas vraiment sa tasse de thé.) Je reste dans ma chambre, et me sent extrêmement honteux de ce que dit mon frère à mon père. Je me souviens que leurs réactions étaient assez négatives. Grâce à l'intonation de leur voix, je peux le deviner. Mon père se moque de moi avec beaucoup de mépris, de dégout. Ce qui me blesse énormément. (En réalité, j'attache beaucoup d'importance à ce que pense mon père de moi.)
Une fois finit, je décide de sortir de ma chambre, j'ouvre la porte, et accède a un espèce de labyrinthe qui aurait été fait par un architecte ultra contemporain. Je comprends que je suis dans un petit centre commercial "labyrinthique" fait de bois et d'escaliers en verres. D'ailleurs, je trouve ce centre commercial très beau. Il fait nuit dehors.

Je commence alors à arpenter le centre commercial, j'arrive à une extrémité et constate que le magasin situé ici est fermé car il fait nuit. Au travers les grilles du magasin d’habit, je vois la sortie. Mais celle ci aussi est grillagée. Je fais donc demi tour, et c'est à ce moment la que je comprends que j'ai une couverture sur moi. Comme pour cacher mon visage et mon corps. En marchant, je vois un homme qui dort (d'ailleurs en y réfléchissant bien il est plutôt beau gosse), il est dans un sac de couchage, c'est à ce moment que je comprends que j'ai un visage et un corps monstrueux (Je crois que c'est quand je m'aperçois que quelqu'un peut me voir). Mais il dort avec un œil ouvert, le droit. Je passe devant, et me mets devant son oeil ouvert. Je veux qu'il me voit, qu'il se réveille (Peut être pour ne plus être seul dans ce centre commercial plutôt tortueux), donc je commence à faire du bruit, à vouloir crier. Je tends les bras vers lui, comme le ferait un monstre, l'homme se réveille, me voit et tombe dans les pommes immédiatement après. Mais son oeil droit ne se ferme toujours pas. Je commence donc à faire des efforts, à paraitre encore plus monstrueux, à pousser des râles, et au fur et à mesure, je commence à être terrifié de moi même.
Si bien que je commence à courir comme un monstre (Rien que le fait "d'être" me terrifie, je suis ignoble, les râles que je fais me glacent le sang) jusque dans ma chambre. Une fois arrivé dans ma chambre, un autre homme, couché dans un sac de couchage fait du bruit. Il tousse, il a du mal à respirer. Cet homme est aussi beau que le dernier. Je veux qu'il arrête de tousser, et qu'il se réveille. Alors je trouve une branche d'arbre souple dans ma chambre et le frappe pour qu'il se réveille. Mais mes râles deviennent de plus en plus horrible et plus fort.

C'est à ce moment que je me réveille, la bouche ouverte et le nez bouché Smile.


Ce rêve m'a travaillé toute la journée, j'attends donc avec impatience une réponse! Et c'est avec plaisir que je viendrais poster mes réponses aux personnes qui me poseront des questions afin de m'aider à y comprendre plus clair! Merci beaucoup d'avance Smile! A bientôt j’espère! Surprised
avatar
Cladion2B

Messages : 18
Date d'inscription : 19/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon reve, je suis le monstre.

Message  Harmonie le Jeu 24 Jan - 10:15

Bonjour Cladion,

Effectivement ça faisait très longtemps que je ne t'avais pas sur le forum. Et tu as beaucoup de chance je t'interprète ton rêve rapidement car j'ai un peu de temps... Smile

Je suis effectivement la seule interprète sur ce forum car j'en suis l'administratrice, donc ce forum est le mien même si je l'ai créé à une époque avec une autre personne qui elle n'interprétait pas les rêves et ne vient plus du tout depuis fort longtemps... donc voilà pour la petite explication.

Concernant ton rêve, celui-ci m'apparaît plutôt clair, toutefois tu dis à la fin : C'est à ce moment que je me réveille, la bouche ouverte et le nez bouché.
Es tu réellement enrhumé ?

Si je te pose cette question c'est que souvent un stimulus extérieur provoque des réactions dans le rêve, comme ce râle incessant dans ton rêve peut représenter cette gêne respiratoire, ou vice versa, cette gêne respiratoire (nez bouché) peut provoquer cette expression dans le rêve du "râle" de plus en plus fort.

Pour le contenu du rêve, le fait que tu dises clairement : Ce qui est tabou à la maison. Mon père et mon frère sont au courant, mais avec mon père c'est pas vraiment sa tasse de thé. Mon père se moque de moi avec beaucoup de mépris, de dégout. Ce qui me blesse énormément. (En réalité, j'attache beaucoup d'importance à ce que pense mon père de moi.)

Le fait que tu deviennes un monstre dans ton rêve est le reflet de ce mépris, de ce dégoût ressenti par les autres, tu n'es pas à l'image que ton père souhaiterait, cela fait-il de toi un monstre ? c'est l'image qu'il te renvoit, serait ce l'image symbolique que certaines personnes te renvoie dans ton homosexualité... Ce rêve reflète ce malaise.

Le centre commercial formé de labyrinthe est très représentatif de ce malaise, car le centre commercial symbolise les choix, les orientations comportementales. Le mot "centre" renforce la notion de choix et de moment important en relation avec ton évolution profonde. Le labyrinthe indique cette notion de perdition dans ces choix, il est temps d'accepter d'être celui que tu es afin de ne plus te perdre dans le regard des autres...

Ce type dans le sac de couchage peut également être une représentation de toi qui n'ouvre qu'un oeil de peur de te regarder en pleine face, peur du regard des autres, ne pas assumer complètement ton identité... Il est temps d'y réfléchir sérieusement.

A la fin, le fait de vouloir réveiller ce type, indique ce besoin d'attention que tu recherches, ce besoin d'être reconnu en tant que tel, ce type couché et beau gosse est une représentation de toi qui a besoin d'être rassuré et souffre encore de son orientation sexuelle...
Dans le rêve tu veux que ce type te regarde et n'ait pas peur de toi, mais une partie de toi se pense monstrueuse et provoque ce râlement, car tu n'es pas à l'image de ton père... (ces 2 personnages dans le rêve sont ta représentation)

Fais moi part de tes commentaires.

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon reve, je suis le monstre.

Message  Cladion2B le Ven 25 Jan - 1:34

Oui j’avoue, mais en même temps j'suis perdu. Quand je me rattache à l'image de l'homo ordinaire, je ne suis pas satisfais (me dégoute). Mais jpeux pas non plus me rattacher à l'image de l’hétéro car celle ci m'est obsolète. J'suis dans un entre deux, j'ai rien pour me rattacher, j'ai comme un besoin de me dire: Tiens j'appartiens à ce genre de catégorie. Pour l'instant, j'suis du genre inclassable et ça "m'insecurise" . Je sais pas à quel mouvement m'attacher. Mais c'est dur de "grandir" tout seul, sans avoir de model pour te dire "Voila, je suis comme lui". Au final, je grandi sans vraiment avoir de racine, et ça me fait peur car quand je vois les homos à coté, ou les hétéros, je me dis que quelque chose va mal. Je ne suis aucun des chemins proposés, j'aimerais me dire qu'être unique est une force, mais j'arrive vraiment pas à m'adapter à aucun des milieux. D'où le sentiment de solitude et de dégout. Je me dis que si j’étais un vrai "homos" (Les homos comme on les voit dans les media où dans les soirées) je me poserais pas ces questions, que ça me poserais pas de problème.

Cependant, je sais que mon père n'est pas vraiment dégouté, car une fois on a eu une discutions à ce sujet, et c'est moi qui affabule, je m'imagine les pires des scénarios. Car au final, peut être que c'est moi qui fait plus un complexe, car je sais qu'au fond mon père n'est pas si "ragouté" par ça.

Enfin j'suis assez ambivalent sur cette question.

Mais merci pour ta réponse, elle m'a vraiment touchée! Et a vrai dire, je pensais aussi au regard que je portais sur moi même...
avatar
Cladion2B

Messages : 18
Date d'inscription : 19/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon reve, je suis le monstre.

Message  Harmonie le Ven 25 Jan - 9:58

Et bien je constate que tes commentaires sont le reflet de mon interprétation.
Tu te sens inclassable dans ton homosexualité représenté dans ton rêve par le labyrinthe du centre commercial.

Mais j'ai une question, pourquoi cette ambivalence ? qu'est ce qui la provoque ? il serait peut être intéressant de noter à quel moment tu ressens cela ? et qu'est ce qui se passe en toi à ce moment là ?

Arrow Quand je me rattache à l'image de l'homo ordinaire, je ne suis pas satisfais (me dégoute).
Que veut dire homo ordinaire ? hein?

Mais de quel dégoût tu parles ? pourquoi ne te sens tu pas à l'aise avec les autres homosexuels ? t'es tu vraiment posé ce type de question de façon introspective ?

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon reve, je suis le monstre.

Message  Cladion2B le Mer 30 Jan - 13:37

J'ai toujours eu cette ambivalence.
C'est un peu comme si j'avais deux personnalité.
Une qui vit les instants présents, et l'autre qui juge le ressenti ressenti l'instant présent. (Ouai je sais).
Par exemple, je vais être jaloux. Je vais ressentir la jalousie, mais par dessus, je vais m’énerver ou être triste d'être jaloux.
En fait, je "m'autojuge" en permanence, même pendant les moments les plus forts.

Ben, maintenant que j'habite a Paris et que j'ai fréquenté le milieu, j'ai une assez mauvaise images des homos. J'suis assez "conservateur" disons, pour moi le sex, c'est pas à prendre à la légère. Tous les exemples d'homos que j'ai connus sont tous uniquement intéressé par le sex. Ils couchent à droite à gauche. Ils ne se posent aucune question. Et moi j'arrive pas à m'y retrouver la dedans. Je me dis que j'suis obligé de rentrer dans le moule, que ça serait plus facile, pour avoir des potes dans le milieu, ou même un copain.
avatar
Cladion2B

Messages : 18
Date d'inscription : 19/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon reve, je suis le monstre.

Message  Harmonie le Mer 30 Jan - 19:17

Je ne pense pas qu'on puisse appeler ce dont tu parles de l'ambivalence, pour moi il s'agit plutôt d'un mal être avec ta vraie nature, c'est à dire peur du regard ou critique des autres, de ton père, ta famille, etc...

Le fait de te juger, c'est comme tu disais : je suis homosexuel, mais je m'en veux, j'aurais tellement aimé être comme les autres hétéro,...

Et tu fais peut être une généralisation en disant que les homos pensent qu'au sexe, tu précises : Tous les exemples d'homos que j'ai connus sont tous uniquement intéressé par le sexce qui ne veut pas dire que tous les homos ne pensent qu'à ça, et même si c'était le cas en quoi cela t'empêche d'avoir une relation sérieuse avec qqu'un, il y a des tas d'homos qui se mettent en couple et créé une vie à deux... je pense que c'est l'âge qui te fais dire ça, les garçons hétéro de ton âge ne pensent peut être qu'au sexe aussi, après tout t'en sais rien...

Et les différents ressentis dont tu parles ne font pas de toi un homme ambivalent, c'est normal d'avoir des émotions différentes, moi je dirais qu'il s'agit plutôt d'une "partie" de toi qui n'arrive pas à assumer complètement qui tu es, car cette "partie" est rejetée par ton père, ton frère et peut être d'autres personnes ...

"Je ne sais plus ce qu'il dit, mais je sais qu'il parle de mon homosexualité (Ce qui est tabou à la maison. Mon père et mon frère sont au courant, mais avec mon père c'est pas vraiment sa tasse de thé.) "

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon reve, je suis le monstre.

Message  Cladion2B le Jeu 31 Jan - 0:00

C'est vraie, que j'ai cette espèce de retenu, et que souvent cette retenue est crée de toute pièce par ce qui pourrait être dit par mon frère ou mon père. En fait, j'ai leurs jugement en tête et je sais exactement ce qu'ils pourraient dire à mon sujet.

Mais comment faire pour arrêter d'être toujours à demi moi même? Car je sais que je ne vis pas les choses à fond a cause de ça, de cet "auto-critique".
avatar
Cladion2B

Messages : 18
Date d'inscription : 19/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon reve, je suis le monstre.

Message  Harmonie le Jeu 31 Jan - 11:20

OK, donc tu es déjà conscient qu'il ne s'agit pas d'ambivalence, mais d'une auto critique qui sabote ton estime de toi même et ton identité en tant qu'homosexuel...

Comment faire ? et bien déjà je voudrais te demander car je ne me souviens plus de ton passé, as tu subi des humiliations ou critiques incessantes de la part de tes parents ? Ton père est-il très exigeant envers toi ?

L'enfant qui ne s'est jamais senti à sa place dans sa vie familiale aura tendance à cette auto critique, à une dévalorisation.

Je vais te proposer un petit exercice peut être qu'il te sera utile pour te recentrer, je t'envoie ça en mp.


_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon reve, je suis le monstre.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum