Je quitte le navire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je quitte le navire

Message  Miss Katonic le Mar 16 Oct - 21:07

Bonjour Harmonie,

c’est le retour des rêves en pagaille. Merci beaucoup pour ton interprétation et tes commentaires. J’ai fait ce rêve il y a trois nuits. La nuit précédant ce rêve, j’ai rêvé que je ressentais une vive douleur au sein gauche : une tumeur.

Je suis sur un navire qui apparaît tantôt comme un vieux gréement type galion (l’ambiance qui y règne est plutôt agréable et rassurante), tantôt comme un ferry boat très moderne (l’ambiance y est assez froide).

Sur le galion, je me souviens de trois scènes.

La première scène : je suis sur le pont, un jeune homme athlétique et souriant dont le contact m’est familier m’encourage à sauter du bateau. Il s’agit d’un jeu fréquent à bord, sans risque, pourtant je ressens une certaine appréhension (liée au fait de quitter le bateau, de me sentir tomber et d’être à l’eau au milieu de l’océan).

La deuxième scène : je suis dans une cabine, allongée auprès d’un homme, lui-même allongé près d’une autre femme. Nous sommes trois. L’homme est au centre. L’homme rigole. Je me sens un peu détachée. J’essaie de voir l’autre femme mais je n’y arrive pas vraiment, l’homme prend beaucoup de place et l’autre femme ne semble pas très présente, en tout cas elle ne semble pas s’intéresser à ma présence.

La troisième scène : je suis à l’extérieur du bateau, je suis à l’eau, je m’y sens très bien, je me sens libre. Je n’ai d’ailleurs pas envie de remonter à bord. Je fais face à la coque du navire. Sous le pont, je découvre qu’il y a des personnes, serrées, parquées dans des sortes de cages. Ces personnes souffrent, leur regard est éteint. Je m’apprête à les libérer. J’hésite un peu car les libérer signifie que je choisis mon camp : je ne ferais plus partie du monde du bateau. Le choix s’impose à moi très facilement, je les libère. Je ressens un soulagement, de la fierté et une plus grande liberté encore.

Sur le ferry boat, je ne me sens pas très bien. Les espaces, les volumes sont immenses, carrés, anguleux, sans courbes pour adoucir. C’est froid, gris, aseptisé, déshumanisé. D’ailleurs, il n’y a pas grand monde. Je passe devant une sorte de supermarché ou de cafeteria, la nourriture y est exposée, elle ne me fait pas envie du tout. Je m’éloigne. Je m’assois au milieu d’un groupe. Une femme ne se sent pas bien, elle dit qu’elle a envie de vomir. C’est la deuxième femme que je croise qui me dit ça. Je me sens encore moins à l’aise, je tente de fuir en essayant de ne pas voir et de ne plus entendre ce qui m’entoure.

Miss Katonic

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2012
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte le navire

Message  Harmonie le Ven 19 Oct - 20:17

Il est possible que je prenne un peu de retard sur les rêves, soit patiente...

Au fait tu en as parlé à ta psy des interprétations des rêves ou pas ?


La nuit précédant ce rêve, j’ai rêvé que je ressentais une vive douleur au sein gauche : une tumeur.

Pourquoi parles tu de tumeur ? Rolling Eyes As tu des raisons ?

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3721
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte le navire

Message  Miss Katonic le Mar 23 Oct - 17:17

Bonjour Harmonie,

euh non, pas de raison particulière de parler de tumeur, juste que c'est le mot que j'ai prononcé dans le rêve et qui a résonné fort. Je crois que c'est probablement dû aux questions identitaires que je remue en ce moment, aux antécédents familiaux (maladies) auxquels je pensais dernièrement et puis à mon accumulation de fatigue.

Les fois où je parle de mes rêves à la psy, le sujet est généralement vite statué et évacué, du coup, j'avoue ne pas avoir osé en parler davantage.

Pas de soucis, aucune urgence pour les rêves Smile

Miss Katonic

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2012
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte le navire

Message  Harmonie le Mar 23 Oct - 20:47

Me revoilà de passage...

Donc pour le rêve de la tumeur au sein gauche, je pense que ton commentaire est approprié, de plus le sein symbolise le principe maternel, donc la tumeur reflète donc cette fonction endommagée (le gauche représente souvent le passé, mais dans ton contexte, (placé côté coeur) l'amour blessé (relation maternelle..)
La vive douleur peut être réveillée par non seulement tes pensées mais aussi par ce travail sur toi qui provoque automatiquement des retours arrières...

Concernant les rêves et ta psy, je me doutais un peu de cette réponse, et je trouve cela dommage... néanmoins si cette psy te permet de te retrouver alors c'est l'essentiel...

Mais je pense aussi que les analyses de rêves te font avancer également, bref...

Pour en revenir à ton rêve, le bateau représente l'histoire de ta vie, la traversée du temps, la traversée intérieure, le bâteau c'est le changement de cap, mettre tout son espoir dans une direction de vie qui implique un ensemble de personne plus ou important qu'elle soit familiale ou professionnelle. L'importance du bâteau représente l'importance que tu donnes à ce changement de cap...

Ce bâteau tantôt vieux galion, tantôt ferry moderne représente, d'un côté la stabilité et l'organisation relative au Ferry mais aussi le côté déshumanisé du contexte, et le vieux galion avec ses voiles, avançant suivant le vent, cela demande plus d'attention pour ne pas perdre la direction...

Voilà pour la symbolique, passons à la suite :

1ère scène, te vois tu sauter du bateau ? si oui que se passe t-il ?
2ème scène, hum... l'homme prend beaucoup de place ? te fait-il penser à quelqu'un ? As tu un homme qui occupe tes pensées actuellement et qui ne serait pas libre ?...

3ème scène, ce passage est très fort dans l'ensemble, mais cette phrase m'a particulièrement interpellé : J’hésite un peu car les libérer signifie que je choisis mon camp : je ne ferais plus partie du monde du bateau.
J'ai envie de te demander si cette phrase n'aurait pas une autre résonnance pour toi dans ton quotidien, environnement, vie sociale, etc ?

Le dernier passage, ces femmes qui ont envie de vomir représentent des parties de toi qui ne veulent plus continuer ce voyage de façon déshumanisée.

Actuellement qu'est ce qui te donne la nausée, de quoi n'as tu plus envie.

J'attends tes commentaires pour affiner mon inteprétation, je te poserais bien d'autres questions, mais je préfère que tu fasses ton introspection toi même, t'amener à des questions/réponses.

Je vais regarder les autres rêves en attendant, mais pas ce soir.

A bientôt

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3721
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte le navire

Message  Miss Katonic le Mer 24 Oct - 17:36

Bonjour Harmonie,

merci beaucoup pour tes éléments d'interprétation. Je gamberge. Je reviens vers toi demain.

Miss Katonic

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2012
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte le navire

Message  Miss Katonic le Jeu 25 Oct - 13:03

Bonjour Harmonie,

tes commentaires et tes questions étaient très pertinentes.
Bon, j'ai eu un peu de mal à creuser certains points.

Donc pour le rêve de la tumeur au sein gauche, je pense que ton commentaire est approprié, de plus le sein symbolise le principe maternel, donc la tumeur reflète donc cette fonction endommagée (le gauche représente souvent le passé, mais dans ton contexte, (placé côté coeur) l'amour blessé (relation maternelle..)
La vive douleur peut être réveillée par non seulement tes pensées mais aussi par ce travail sur toi qui provoque automatiquement des retours arrières...

En réfléchissant et en replaçant le rêve dans son contexte, ce que tu dis éclaire tout à fait ce qui s’est produit. Ce rêve s’est effectivement produit après une séance de psy très dérangeante. J’évoquais le regard de mon père sur ma féminité et le rejet de ma mère.

Concernant les rêves et ta psy, je me doutais un peu de cette réponse, et je trouve cela dommage... néanmoins si cette psy te permet de te retrouver alors c'est l'essentiel...

Mais je pense aussi que les analyses de rêves te font avancer également, bref...

Dommage à propos de l’attitude de la psy face aux rêves, tu veux dire ?
Je suis consciente de l’avancée que me permet l’interprétation des rêves et de la sensibilité que j’ai pour cette méthode. C’est d’ailleurs une découverte pour moi. Par contre, je pense qu’à l’époque où j’ai commencé la thérapie analytique je n’étais pas prête à aller vers autre chose. Aujourd’hui, j’envisage les choses différemment.

Pour en revenir à ton rêve, le bateau représente l'histoire de ta vie, la traversée du temps, la traversée intérieure, le bâteau c'est le changement de cap, mettre tout son espoir dans une direction de vie qui implique un ensemble de personne plus ou important qu'elle soit familiale ou professionnelle. L'importance du bâteau représente l'importance que tu donnes à ce changement de cap...

Il s’agit bien de changer de cap effectivement, et cela concerne aussi bien la sphère privée que la sphère professionnelle, vers un cap que j’ai réellement choisi, en me délestant de ce qui ne me convient plus et en embarquant ce qui est bon pour moi.

Ce bâteau tantôt vieux galion, tantôt ferry moderne représente, d'un côté la stabilité et l'organisation relative au Ferry mais aussi le côté déshumanisé du contexte, et le vieux galion avec ses voiles, avançant suivant le vent, cela demande plus d'attention pour ne pas perdre la direction...

Alors ce qui est manifeste, c’est que sur le galion, je ne me pose pas la question de savoir où l’on va, ni combien de temps dure la traversée, le voyage en lui même vaut la peine d’être vécu (même si je peux ressentir que l’atmosphère peut devenir rapidement étouffante quand même). Sur le ferry, par contre je ne pense qu’au fait d’arriver à bon port et le plus vite possible, en me disant que le ferry n’est qu’un moyen et que c’est un mauvais moment à passer. Il y a vraiment un contraste saisissant entre l’atmosphère qui règne sur le galion : l’imprévu, la spontanéité, le sentiment d’appartenance, la chaleur, l’humanité, l’authenticité mais aussi une certaine promiscuité qui peut m’indisposer et l’environnement rigoureux, stable (même si je n’ai rien contre la stabilité), vide, grisouillard, sans âme et sans surprise du ferry.

Cela peut me faire penser à l’alternance des bons et moins bons moments de mon enfance en fait.


Voilà pour la symbolique, passons à la suite :

1ère scène, te vois tu sauter du bateau ? si oui que se passe t-il ?

Non, je ne me vois pas sauter du bateau.

2ème scène, hum... l'homme prend beaucoup de place ? te fait-il penser à quelqu'un ? As tu un homme qui occupe tes pensées actuellement et qui ne serait pas libre ?...

Cet homme fait peut-être référence à un homme qui occupe un peu mon esprit en ce moment, qui n’est pas libre effectivement (la femme du rêve peut faire référence à sa femme d’ailleurs). Dans la réalité, cet homme m’intrigue mais je ne crois pas qu’il m’attire.

Oui, l’homme dans le rêve se comporte comme s’il était le centre du monde. J’ai aussi envie de dire que son corps bloque, entrave un peu mes mouvements.

Le thème de « l’homme qui prend beaucoup de place » me renvoie à ce que je pouvais penser de mon père, quand je souffrais du manque de ma mère. Cela me renvoie aussi à ce que je pensais de mon grand-père dans son rôle de patriarche (pourtant ma grand-mère était une figure très présente). Je peux trouver que mon mari prend beaucoup de place également, quand j’ai parfois du mal à trouver ma place, à m’affirmer. Sinon, quand je suis avec une femme que j’apprécie, s’il y a un homme dans le groupe (son mari, le mien, ou peu importe) j’ai tendance à penser que l’homme prend beaucoup de place.

3ème scène, ce passage est très fort dans l'ensemble, mais cette phrase m'a particulièrement interpellé : J’hésite un peu car les libérer signifie que je choisis mon camp : je ne ferais plus partie du monde du bateau.
J'ai envie de te demander si cette phrase n'aurait pas une autre résonnance pour toi dans ton quotidien, environnement, vie sociale, etc ?

Jusqu’ici, pour rester dans la métaphore nautique, j’ai été la reine du « je nage entre deux eaux», attitude due principalement à un fort sentiment d’insécurité. C’est inconscient tout ça et puis c’est une vraie souffrance. Mais forcément avec un sentiment d’insécurité moins fort et une capacité d’affirmation un peu plus développée (et puis quelques autres paramètres), je me sens désormais plus apte et surtout portée à faire des choix. Alors, disons que globalement cette phrase résonne dans mon quotidien et dans ma vie à tous les niveaux.


Le dernier passage, ces femmes qui ont envie de vomir représentent des parties de toi qui ne veulent plus continuer ce voyage de façon déshumanisée.

Actuellement qu'est ce qui te donne la nausée, de quoi n'as tu plus envie.

Globalement, je rejette la vision du monde dans laquelle j’ai été élevée et qui ne me convient pas.

J'attends tes commentaires pour affiner mon inteprétation, je te poserais bien d'autres questions, mais je préfère que tu fasses ton introspection toi même, t'amener à des questions/réponses.

Merci beaucoup Harmonie.

Bonne journée

Miss Katonic

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2012
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte le navire

Message  Harmonie le Ven 26 Oct - 19:14

Miss Katonic a écrit:Bonjour Harmonie,

tes commentaires et tes questions étaient très pertinentes.
Bon, j'ai eu un peu de mal à creuser certains points.

Donc pour le rêve de la tumeur au sein gauche, je pense que ton commentaire est approprié, de plus le sein symbolise le principe maternel, donc la tumeur reflète donc cette fonction endommagée (le gauche représente souvent le passé, mais dans ton contexte, (placé côté coeur) l'amour blessé (relation maternelle..)
La vive douleur peut être réveillée par non seulement tes pensées mais aussi par ce travail sur toi qui provoque automatiquement des retours arrières...

En réfléchissant et en replaçant le rêve dans son contexte, ce que tu dis éclaire tout à fait ce qui s’est produit. Ce rêve s’est effectivement produit après une séance de psy très dérangeante. J’évoquais le regard de mon père sur ma féminité et le rejet de ma mère.
OK

Concernant les rêves et ta psy, je me doutais un peu de cette réponse, et je trouve cela dommage... néanmoins si cette psy te permet de te retrouver alors c'est l'essentiel...

Mais je pense aussi que les analyses de rêves te font avancer également, bref...

Dommage à propos de l’attitude de la psy face aux rêves, tu veux dire ?
Et bien si je reprends ta phrase de départ, tu disais :
Les fois où je parle de mes rêves à la psy, le sujet est généralement vite statué et évacué, du coup, j'avoue ne pas avoir osé en parler davantage.
J'ai donc pensé que ce n'était pas un sujet à aborder avec ta psy ? mais peut être ais je mal compris ? Rolling Eyes

Je suis consciente de l’avancée que me permet l’interprétation des rêves et de la sensibilité que j’ai pour cette méthode. C’est d’ailleurs une découverte pour moi. Par contre, je pense qu’à l’époque où j’ai commencé la thérapie analytique je n’étais pas prête à aller vers autre chose. Aujourd’hui, j’envisage les choses différemment.
Je comprends tout à fait.

Pour en revenir à ton rêve, le bateau représente l'histoire de ta vie, la traversée du temps, la traversée intérieure, le bâteau c'est le changement de cap, mettre tout son espoir dans une direction de vie qui implique un ensemble de personne plus ou important qu'elle soit familiale ou professionnelle. L'importance du bâteau représente l'importance que tu donnes à ce changement de cap...

Il s’agit bien de changer de cap effectivement, et cela concerne aussi bien la sphère privée que la sphère professionnelle, vers un cap que j’ai réellement choisi, en me délestant de ce qui ne me convient plus et en embarquant ce qui est bon pour moi.
Ok j'ai bien compris...

Ce bâteau tantôt vieux galion, tantôt ferry moderne représente, d'un côté la stabilité et l'organisation relative au Ferry mais aussi le côté déshumanisé du contexte, et le vieux galion avec ses voiles, avançant suivant le vent, cela demande plus d'attention pour ne pas perdre la direction...

Alors ce qui est manifeste, c’est que sur le galion, je ne me pose pas la question de savoir où l’on va, ni combien de temps dure la traversée, le voyage en lui même vaut la peine d’être vécu (même si je peux ressentir que l’atmosphère peut devenir rapidement étouffante quand même). Sur le ferry, par contre je ne pense qu’au fait d’arriver à bon port et le plus vite possible, en me disant que le ferry n’est qu’un moyen et que c’est un mauvais moment à passer. Il y a vraiment un contraste saisissant entre l’atmosphère qui règne sur le galion : l’imprévu, la spontanéité, le sentiment d’appartenance, la chaleur, l’humanité, l’authenticité mais aussi une certaine promiscuité qui peut m’indisposer et l’environnement rigoureux, stable (même si je n’ai rien contre la stabilité), vide, grisouillard, sans âme et sans surprise du ferry.

Cela peut me faire penser à l’alternance des bons et moins bons moments de mon enfance en fait.
Hum... moi je ne pense pas que cela fasse référence à l'enfance, mais plutôt aux directions que tu es en train de prendre... l'authenticité, ou la stabilité ? ... il y a parfois des choix à faire, par exemple gagner beaucoup d'argent, mais ne pas aimer son travail, son environnement, ou alors faire un travail qui nous ressemble ?...
Dans la vie, on a souvent le choix au départ contrairement à ce qu'on pourrait croire, mais en étant attentif, on se rend compte que souvent par peur, nous ne faisons pas les bons choix...



Voilà pour la symbolique, passons à la suite :

1ère scène, te vois tu sauter du bateau ? si oui que se passe t-il ?

Non, je ne me vois pas sauter du bateau.
C'est mieux ainsi !

2ème scène, hum... l'homme prend beaucoup de place ? te fait-il penser à quelqu'un ? As tu un homme qui occupe tes pensées actuellement et qui ne serait pas libre ?...

Cet homme fait peut-être référence à un homme qui occupe un peu mon esprit en ce moment, qui n’est pas libre effectivement (la femme du rêve peut faire référence à sa femme d’ailleurs). Dans la réalité, cet homme m’intrigue mais je ne crois pas qu’il m’attire.

Oui, l’homme dans le rêve se comporte comme s’il était le centre du monde. J’ai aussi envie de dire que son corps bloque, entrave un peu mes mouvements.

Le thème de « l’homme qui prend beaucoup de place » me renvoie à ce que je pouvais penser de mon père, quand je souffrais du manque de ma mère. Cela me renvoie aussi à ce que je pensais de mon grand-père dans son rôle de patriarche (pourtant ma grand-mère était une figure très présente). Je peux trouver que mon mari prend beaucoup de place également, quand j’ai parfois du mal à trouver ma place, à m’affirmer. Sinon, quand je suis avec une femme que j’apprécie, s’il y a un homme dans le groupe (son mari, le mien, ou peu importe) j’ai tendance à penser que l’homme prend beaucoup de place.
Et bien rien à rajouter, je pense que globalement tu as fait ta propre analyse... Very Happy

3ème scène, ce passage est très fort dans l'ensemble, mais cette phrase m'a particulièrement interpellé : J’hésite un peu car les libérer signifie que je choisis mon camp : je ne ferais plus partie du monde du bateau.
J'ai envie de te demander si cette phrase n'aurait pas une autre résonnance pour toi dans ton quotidien, environnement, vie sociale, etc ?

Jusqu’ici, pour rester dans la métaphore nautique, j’ai été la reine du « je nage entre deux eaux», attitude due principalement à un fort sentiment d’insécurité. C’est inconscient tout ça et puis c’est une vraie souffrance. Mais forcément avec un sentiment d’insécurité moins fort et une capacité d’affirmation un peu plus développée (et puis quelques autres paramètres), je me sens désormais plus apte et surtout portée à faire des choix. Alors, disons que globalement cette phrase résonne dans mon quotidien et dans ma vie à tous les niveaux.
OK, c'est très juste, mais j'y voyais un autre facteur mais vu que je ne connais pas ton contexte de vie, je ne souhaitais pas extrapoler, mais quand tu dis : J’hésite un peu car les libérer signifie que je choisis mon camp : je ne ferais plus partie du monde du bateau. Déjà libérer ces personnes prisonnières, l'interprétation est claire, tu libères toutes ces parties de toi, mais aussi on pourrait dire que cette libération peut amène des désapprobations dans ton entourage, tu n'es plus l'image que tu as donné de toi, "ne plus faire partie du monde du bateau" ne plus faire partie de ton groupe, ton appartenance, comprends tu ce que je veux dire ? car changer en profondeur amène beaucoup de changement autour de nous, comme tu disais dernièrement avec ton amie que tu as revu et que tu n'avais plus grand chose à lui dire ? ...


Le dernier passage, ces femmes qui ont envie de vomir représentent des parties de toi qui ne veulent plus continuer ce voyage de façon déshumanisée.

Actuellement qu'est ce qui te donne la nausée, de quoi n'as tu plus envie.

Globalement, je rejette la vision du monde dans laquelle j’ai été élevée et qui ne me convient pas.
Et ta vision de vie d'adulte comment tu l'as vois, juste avant ce changement qui s'opère en toi ?

J'attends tes commentaires pour affiner mon inteprétation, je te poserais bien d'autres questions, mais je préfère que tu fasses ton introspection toi même, t'amener à des questions/réponses.

Merci beaucoup Harmonie.

Bonne journée

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3721
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte le navire

Message  Miss Katonic le Sam 27 Oct - 15:38


Et bien si je reprends ta phrase de départ, tu disais :
Les fois où je parle de mes rêves à la psy, le sujet est généralement vite statué et évacué, du coup, j'avoue ne pas avoir osé en parler davantage.
J'ai donc pensé que ce n'était pas un sujet à aborder avec ta psy ? mais peut être ais je mal compris ? Rolling Eyes

Il y a effectivement une gêne de ma part à insister. Pourtant je me sens dans mon d'élément avec l'approche par le rêve. Ça permet vraiment de faire taire mon mental,d'être davantage dans l'intuitif, j'arrive mieux à me connecter à moi. C'est plus proche de mon fonctionnement. Je ne sais pas comment expliquer précisément.


Hum... moi je ne pense pas que cela fasse référence à l'enfance, mais plutôt aux directions que tu es en train de prendre... l'authenticité, ou la stabilité ? ... il y a parfois des choix à faire, par exemple gagner beaucoup d'argent, mais ne pas aimer son travail, son environnement, ou alors faire un travail qui nous ressemble ?...
Dans la vie, on a souvent le choix au départ contrairement à ce qu'on pourrait croire, mais en étant attentif, on se rend compte que souvent par peur, nous ne faisons pas les bons choix...

Oui il s'agit de cela. Mes réflexions, questions tournent beaucoup autour de l'authencité (être vraie avec moi même et avec les autres) car je sais que je n'arrive pas à être en paix avec moi sinon..
Ça me renvoie à des questions du type "suis-capable d'assumer ce choix", tout en sachant que je ne suis plus prête à payer le prix d'un fonctionnement qui ne me convient pas. La peur oui est encore trop présente, elle me freine et m'éloigne de moi.

OK, c'est très juste, mais j'y voyais un autre facteur mais vu que je ne connais pas ton contexte de vie, je ne souhaitais pas extrapoler, mais quand tu dis : J’hésite un peu car les libérer signifie que je choisis mon camp : je ne ferais plus partie du monde du bateau. Déjà libérer ces personnes prisonnières, l'interprétation est claire, tu libères toutes ces parties de toi, mais aussi on pourrait dire que cette libération peut amène des désapprobations dans ton entourage, tu n'es plus l'image que tu as donné de toi, "ne plus faire partie du monde du bateau" ne plus faire partie de ton groupe, ton appartenance, comprends tu ce que je veux dire ? car changer en profondeur amène beaucoup de changement autour de nous, comme tu disais dernièrement avec ton amie que tu as revu et que tu n'avais plus grand chose à lui dire ? ...

Effectivement, il y a cette impression de rupture forte en quelques sortes avec le passé et donc le sentiment qu'il peut, qu'il va et qu'il doit y avoir des désapprobations.

Et ta vision de vie d'adulte comment tu l'as vois, juste avant ce changement qui s'opère en toi ?

J'ai du mal à voir en fait. Comme si c'était encore tabou.

Miss Katonic

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2012
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte le navire

Message  Harmonie le Sam 27 Oct - 15:54

Merci pour tes nouveaux commentaires, je constate encore une fois qu'il y a beaucoup de travail d'introspection derrière tout ça...

Concernant ce passage:
Il y a effectivement une gêne de ma part à insister. Pourtant je me sens dans mon d'élément avec l'approche par le rêve. Ça permet vraiment de faire taire mon mental,d'être davantage dans l'intuitif, j'arrive mieux à me connecter à moi. C'est plus proche de mon fonctionnement. Je ne sais pas comment expliquer précisément.

Je comprends tout à fait, je suis passée par là... et j'ai trouvé dans l'interprétation des rêves la voie royale de comprendre à travers la symbolique le contenu du matériel refoulé, nos peurs, nos angoisses, mais aussi nos possibilités, notre potentiel, comme ton rêve de course et précipice...

Je te conseille de continuer à lire des bouquins de développement personnel, ça permet l'ouverture de l'esprit et développe notre capacité à découvrir d'autres facettes de nous, à développer d'autres apprentissages...


_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3721
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte le navire

Message  Miss Katonic le Sam 27 Oct - 23:43

Merci beaucoup pour ton aide Harmonie.

Je continue mes lectures oui, je puise dans la liste des lectures proposées en ce moment.
L'interpretation des rêves est source d'apaisement à plusieurs niveaux pour moi, rien que de retranscrire le rêve me fait un bien fou. Puis j'aime cette façon que tu as de travailler la matière en fait, c'est intuitivement et intellectuellement gratifiant (c'est l'éclate quoi Wink Les exercices qui consistent à revivre le rêve, et à compléter/modifier l'expérience me font beaucoup de bien aussi et je ne me pensais pas capable de ça. Bref, ce constat me donne à réfléchir... C'est chouette Smile

Miss Katonic

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2012
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte le navire

Message  Harmonie le Dim 28 Oct - 9:08

Concernant les lectures, tu me diras quel a été ton choix de livre ? ...

J'adore la suite de ton message, c'est trop mignon la façon dont tu dis ça. Mais effectivement je pense que tu es très sensible et perméable à cette thérapie d'analyses des rêves, donc pour moi c'est un plaisir de travailler avec toi...

Le fait d'écrire son rêve est effectivement thérapeutique, on pose des mots sur des ressentis, mais en fait les mots sont choisis dont le rêveur perçoit son rêve, donc d'une certaine manière inconsciente. Quand c'est pas le cas, je demande à la rêveuse de me donner ses ressentis, quand le rêve est retransrit d'une manière trop linéraire. Mais ça tu l'as bien compris je pense.

Et quand tu parles de gratification, je pense que c'est dans l'échange (des 2 côtés) que cela se traduit... Wink

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3721
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte le navire

Message  Miss Katonic le Lun 29 Oct - 18:51

Merci pour ton message et son contenu, notamment la précision sur l'échange Smile

Dans la liste mon choix s'est porté sur : Maître de ses choix, maître de sa vie ainsi que Comment obtenir ce que nous désirons et apprécier ce que nous possédons.
Je viendrai donner mes impressions sur ces deux livres dès que j'en aurai terminé la lecture Smile


Miss Katonic

Messages : 86
Date d'inscription : 03/03/2012
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum