Obsession ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Obsession ?

Message  LexouLexou le Jeu 16 Juin - 18:28

Bonjour à tous, je m'engage à revenir répondre à ceux qui répondent à mon rêve et à les remercier pour le temps qu'ils ont consacré à tenter de m'aider à y voir plus clair. Je les remercie d’ailleurs d’avance, car ces rêves durent depuis des années et je me demande vraiment pourquoi mon inconscient en fait une telle obsession. Non pas que cela me dérange, avec le temps on s’y habitue, surtout qu’ils font partit de près de 80-85% des rêves que je fais et d’on je me souviens au réveil. ^^’

C’est simple, je rêve de morts-vivants, et ce depuis très longtemps. Pour donner une idée, je vais avoir bientôt 18 ans - je suis une fille - et du plus loin que je me souviens, je devais en faire à 11 ans. Au début je me demandais si je pouvais poster, mais puisque que c’est toujours d’actualité et que ce le sera très certainement encore plus tard, autant y trouver des explications. C’est devenu une routine et les gens avec qui je discute me répondent toujours lorsque je viens pour dire que j’ai fait un rêve étrange : « C’est encore les zombies, pas vrai ? ». Et oui malheureusement ils sont la plupart du temps toujours là.

Avant de débuter plus loin, je tiens à préciser qu’avec le temps je me suis mise à classer ces rêves. Il y a une majorité qui se répète, et l’autre qui n’arrive pas très souvent. Dans les cas rares, il arrive que quand j’arrive à faire des rêves disons plus « normaux », l’un d’eux apparaissent comme ça, en spectateur décomposé. Il ne fait rien, à part regarder la scène, et il finit par disparaître quand je m’éloigne de l’endroit. Une fois je me souviens, je rêvais que j’étais sur le toit d’une maison avec un garçon et que, pendant que j’hésitais à l’embrasser, un zombi se trouvait sur le bord de la maison, complètement indépendant du reste. Finalement après quelque bisous, nous sommes retourner dans la maison, et il n’était plus là, le rêve continuant comme si de rien n’était. En fait la moi du rêve le voyait très bien, et pourtant ne réagissait pas du tout ! Je me souviens que c’est arriver dans d’autre, mais celui-ci est celui qui m’avait le plus frapper.

Dans les cas de majorité, les zombies sont la trame principale, ce ne sont pas des images sages au milieu d’un monde qui n’est le leur. Je tiens à préciser que dans tout les cas de rêve de ce genre, les morts apparaissent d’un coup, sans de réaction « avant ». Un instant ça va, l’autre d’après ils nous courent après, par millier. Soit c’est en milieu très urbain - une grande ville avec des immeubles immenses - soit en campagne reculé, comme à mon chalet, où les bois nous entoure. En milieu urbain, je suis toujours avec des inconnus, alors qu’en milieu campagne, je suis toujours en compagnie de ma famille - nous vivons sur un terrain familial -. En ville c’est de la survie à l’état pur, la plupart des inconnus meurt. En campagne c’est plus calme, car les zombies se perdent dans les bois. Mais la tension est la même.

La dernière fois que j’ai rêvée - ou plutôt que je me souviens l’avoir fait - c’était il y a trois semaines, encore sur ces foutus zombies. La différence avec les autres est que j’ai rêvée deux fois du même scénario dans la même nuit, avec une fin différente. Je ne sais pas si cela vous arrive à vous, mais si je me réveille pendant un rêve et que je me rendors quelque secondes après, j’y retourne directement. Là il avait complètement recommencer. Je sais que 3 semaines c’est loin, mais les zombies sont tellement présent que je ne cherchais pas vraiment à comprendre pourquoi, habituée à leur présence. En revenant des bois où j’ai passer les trois semaines, je me suis décidée à venir poster. Voici donc les deux rêves différents. Vous pouvez aussi me demander de raconter d’autres rêves d’avant - certains datent depuis plusieurs années, mais plus j’écris en ce moment, plus je commence à me souvenir, c‘est incroyable le nombre de rêve que j‘ai fait là dessus !. -, car ils sont toujours dans le même sujet et ressemblent à ceux que je rêve encore aujourd’hui. La prochaine fois que je rêve, je viendrais directement le mettre, comme ça se sera peut-être plus facile de se faire une idée.


Voici donc la première version du rêve :

Comme je l’ai dit, le rêve commence de manière soudaine. J’ouvre les yeux, je suis en train de courir dans les escaliers, des inconnus devant moi. Il y a des bruits assourdissant partout, d’on des armes. Je me tourne la tête pour comprendre ce qui se passe et j’aperçois au loin une de ces créatures, la mâchoire manquante et les organes vitaux qui semblent vouloir quitter le navire, l’intestin grêle traînant à sa suite. Il est pas difficile de comprendre que je suis mieux de continuer à descendre les escaliers. ( Fait étrange maintenant que j’y pense, je descendais les escaliers et pourtant je montais les étages pour me mettre à l’abris... ). Dans les inconnus d’on je me souviens, il y a un homme de la trentaine, blond avec un début de barbe. Il y aussi une fillette, une femme brune et une femme noire, l’une d’elle disant être mordu. Un vieillard tombe alors dans les escaliers et je n’ai pas le temps d’aller le chercher, j’entend ces cris alors qu’il finit en buffet. Les autres inconnus sont flous, tantôt proche, tantôt loin. On finit par ce décider à prendre un étage, finissant la course folle dans les escaliers. L’homme se retourne vers moi et prend la main de la femme brune, allant s’enfermer derrière l’une des nombreuses portes. Je vois la morsure de sa main au passage, mais je n’ai pas le temps de rien dire. Dommage pour lui, je n’ai pas le temps de tambouriner à sa porte pour le mettre en garde Les autres inconnus semblent vouloir se disperser, s’enfermant eux aussi dans d’autre pièce. Je prend donc la fillette dans mes bras et la femme noire me suit, décidant de faire pareil comme les autres.

On entre dans une pièce et barricadons la porte du mieux qu’on peut. La pièce ressemble à une salle de conférence, toute vitrée. En regardant dehors, nous ne voyons que de la chair morte à perte de vue, tentant de toute entrer dans la bâtisse. J’entend un bruit et me retourne, la porte est ouverte et un zombi ce tient dans le cadre, alors que je viens pourtant de la boucher. Des cris s’entendent de partout, on se dépêche d’ouvrir l’autre porte au fond de la pièce, reproduisant le même manège. D’autre nous rejoigne et barricade la deuxième porte, alors que les râlements se font plus fort. Cela arrivera plusieurs fois que les morts-vivants trouveront un moyen de passer les défenses, nous obligeant à changer de pièce plusieurs fois, qui ressembleront toute à des salles de bureaux, étonnamment toujours avec une porte de secours vers une autre pièce. La femme noire finira par être manger en tentant de fermer la dernière porte. La fillette dans les bras, je cours me cacher sous une table qui est recouvert d’une nappe, en espérant que les zombies passeront sans nous voir. Peine perdu, je vois les pieds s’arrêter devant la table, devenant des dizaines. La lumière s’éteint, se rallume. Des mains se glissent dans ma direction pour m’agripper et...

J’entend quelqu’un crier bonne fête. Sortant de sous la table, je vois tout les zombis, à présent tout à fait normal. Il y a des ballons et un gâteau sur la table, ceux-ci se vantant de la surprise qu’ils m’ont fait. Le rêve se fini alors que tout le monde mange du gâteau, sauf un. Celui-ci commence à se convulser et mord une autre personne. Les gens se mettent à crier et à lancer leur part de gâteau, le zombi étant réel cette fois-ci.

Voilà donc pour la première version. Pour la deuxième je ferais surtout la comparaison, car à part certain détail, il n’y a que la fin qui change. Donc bon, je me réveille dans mon lit, un peu dans les vapes, ne comprenant pas trop le rêve que je viens de faire. Je me rendors tout de suite après.

Voici la deuxième version :

Encore l’immeuble. J’ouvre les yeux et me rend compte que cette fois-ci je ne descend pas en courant, je glisse sur mes fesses le long de la rampe, pour aller plus vite. L’inconnu devant moi, un jeune punk avec sa planche à roulette dans les bras, fait la même chose. C’est une foule plus compacte que le précédent, le visage des gens restant flou. La plupart finissent par faire comme nous, glissant un après l’autre. Pas de fillette, mais plusieurs hommes et plusieurs femmes. Cette fois-ci nous formerons un grand groupe, cherchant un lieu sûr parmi les étages de l’immeuble. Comme dans l’autre, les zombies trouvent le moyen de défoncer les portes - ou d’étrangement faire disparaître ce qui bloquait la porte -, nous poussant à chercher un autre endroit. Nous nous retrouvons donc au bout de l’immeuble, ne pouvait plus nous en sortir. Alors que la masse de morts-vivants poussent les derniers remparts, le punk trouve un système de ventilation. Tout le monde veut se bousculer pour y aller les premiers, quitte à abandonner les autres. L’un d’eux, un motard immense, tape du pied et raisonne les autres par la force, qui est de d’abord d’envoyer les plus jeunes.

Le punk ayant trouver la sortie, il décide de passer le premier, même s’il est plus vieux que moi - je suis la plus jeune du lot -. Il monte donc et disparaît dans le conduit en riant. Alors que le motard me soulève, les zombies réussissent à entrer par dizaine et dizaine. Les gens tentent de s’enfuir, j’agrippe le rebord avant que le motard se mette à courir pour sa peau. Je réussis à monter et reste sur le bord du trou, tentant de voir ce qui se passe. La plupart se font attraper et meurt, les autres sautant littéralement par les fenêtres, préférant mourir écraser que manger vivant. Le rêve se termine alors que, découragée, je regarde par le trou les morts-vivants juste en dessous, tentant les bras vers moi. Alors que j’ai l’impression d’entendre le punk hurler au loin, je regarde l’arme à feu que le motard ma donner avant de monter, me demandant combien de balle se trouve dedans.

******

Voilà ! Ce genre de chose me « hante » depuis des années et je suis très curieuse de savoir pourquoi ils font tellement partit de mon inconscient. Vous peut-être y verrez vous quelque chose qui n’était pas évident pour moi...

Merci encore !

LexouLexou

Messages : 8
Date d'inscription : 16/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obsession ?

Message  Harmonie le Sam 18 Juin - 18:33

Bienveue Lexou sur le forum,

Si tu fais une recherche sur le forum, tu verras que tu n'es pas la seule à faire des rêves de zombies, ces rêves représentent toujours la même symbolique, c'est à dire la dépersonnalisation, pour faire simple, cela indique que les autres te manipulent, en es tu consciente ? ce type de rêve reflète une grande vulnérabilité, et vu la réccurence de tes rêves depuis que tu l'âge de 11 ans, je me demande ce qui c'est passé à cette époque pour toi ou peut être avant ? as tu vécu des évènements difficiles ?

Comment sont les relations avec tes parents ? te sens tu incomprise d'eux, mal aimée ?...

Comment tu te sens dans ta vie ? souffres tu de troubles particuliers ?

Bon j'ai une question personnelle, as tu été abusée sexuellement dans le passé ?

Ce type de rêve de façon récurrente fragilise le psychisme, et toute ta personnalité, il est nécessaire de prendre conscience de ton entourage proche qui profite de toi et qui te bloque ton évolution, tu n'arrives plus à trouver ton identité propre.

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obsession ?

Message  LexouLexou le Lun 20 Juin - 3:21

Pour répondre à la question personnelle, je n'ai pas été abusée dans mon enfance. ^^

Du côté de ma famille, je ne me sens aucunement manipulée. Il est vrai qu'au niveau de mes amies et de mon ex - tout le temps qu'on a été ensemble -, je le suis souvent, bien que je m'en rende compte bien plus aujourd'hui. Toutefois étant timide et trop gentille, je ne cherche pas à les rabrouer, juste à me défiler d'une manière ou d'une autre. Un jour j'imagine que je finirais par manquer de patience.

Je n'ai jamais réellement vécu d'évènement difficile. Je dirais que ma vie est plus tranquille que la majorité des gens ! Je n'ai jamais eu d'enterrement jusqu'à maintenant, aucune grande dispute familiale, tout baigne. La seule chose qui m'a mise à terre, c'est à l'âge de 16, lorsque mon ex petit ami m'a laisser tomber pour une autre, me dévoilant par la même occasion la double vie qu'il menait tout le long de notre relation. Toutefois comme je dis cela c'est produit à mes 16 ans, et après quelque mois cela allait. Cela peu avoir aggraver, mais encore une fois cela n'a pas commencer là.

Mais même si ma vie est tranquille, je suis prise avec certaine chose, qui je dois dire me suivent depuis ma naissance, ce qui, en y repensant, pourrait avoir du sens avec ce que tu as dis. Je suis d'abord quelqu'un qui ne possède aucune - ou presque - confiance en soi. Je dois me battre avec moi même pour tout et rien, pour des choses que je finis par laisser tomber la plupart du temps. Je suis une personne de nature anxieuse qui a le coeur qui bat à cent à l'heure pour des pacotilles, ce qui en met une couche au reste. C'est con à dire, parfois j'ai l'impression de me bloquer moi même, alors que j'ai un environnement quasi-parfait. Je trouve que cela rejoint bien le fait que je suis fragile aux autres.

Dernière chose, il semblerait que je sois naturellement une philosophe dans l'âme. Je regarde tout, analyse tout, je cherche des réponses là où la plupart des gens ne s'avancent pas. Cela rejoint le fait que je suis consciente... trop consciente certain dirait. Je me préoccupe toujours des autres avant moi, je me pose une tonne de question avant d'agir, j'ai toujours peur de froissé les gens, bref, encore une fois je me bloque. Tout ca me pousse aussi à être incomprise des gens de mon âge, qui semble me prendre pour quelqu'un de platonique. En fait les membres de ma famille, lorsqu'ils parlent de moi, disent que j'ai « une vieille âme ».

Tout ca ensemble créer bel et bien une faiblesse, je dois avouer que l'idée d'un psy émerge de temps en temps. J'ai toujours été une simple spectatrice, parfois cela me décourage. J'imagine que tout cela ensemble pourrait bel et bien amener cette récurrence pour mes amis les Zombies.

Merci encore, vraiment. Je n'aurais jamais penser à relier les morts-vivants à ce genre de chose... S'il y a d'autre idée qui te vienne suite à mon message, n'hésite pas. Pour ma part, pour tout autre rêve en rapport avec eux, je reviendrais directement ici ^^

LexouLexou

Messages : 8
Date d'inscription : 16/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obsession ?

Message  Harmonie le Lun 20 Juin - 18:22

Tu dis que tu as un environnement quasi parfait, a priori une âme de philosophe, mais qu'au final tu souffres d'une grande vulnérabilité, ce qui fait que tu te laisses manipuler par ton entourage amical et amoureux et tu en perds ton identité, car c'est bien de cela qu'il s'agit, les zombies ne sont que cette représentation.

Donc pour moi, il y a qqchose qui ne colle pas.

Un entourage familial sécurisant et aimant ne peut amener ce manque de confiance en toi, cette vulnérabilité, donc pourquoi cherches tu toujours à être gentille et faire toujours plaisir aux autres, penses tu avoir peur d'être rejeté si tu te comportes différemment, que tu assumes tes goûts et tes choix personnels, et que tu saches dire "non" quand tu en as envie.

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obsession ?

Message  Harmonie le Mer 22 Juin - 21:00

Alors qu'en penses tu ?... Rolling Eyes

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obsession ?

Message  Harmonie le Dim 26 Juin - 13:03

Harmonie a écrit:Alors qu'en penses tu ?... Rolling Eyes

Je constate d'après ce long silence que je m'intéresse plus à tes rêves que toi même à tes propres rêves ... Neutral

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obsession ?

Message  LexouLexou le Lun 27 Juin - 11:29

Ce n'est pas parce que je met un peu plus d'une semaine pour répondre convenablement que cela ne m'intéresse pas, merci. Neutral J'apprécie vraiment le travail et tout, mais je passe la moitié de ma vie dans les bois, alors internet il est pas souvent là.

Avant de reprendre, j'ai vécu cette nuit un autre rêve. Il a été très court, car je me suis forcée à me réveiller. C'est très simple, je dis à quelqu'un de se grouiller d'arriver à une telle heure. Elle est supposée être là mais je semble prendre peur et saute sur ma porte vitrée pour la verrouiller. Pour cause, un mort vivant se jette finalement dessus, et essai de la défoncer par tout les moyens. Étonnamment pendant ce temps une tonne de gens entrent par d'autre endroit, normaux et paniquer. Ils sont venus au « rendez-vous ». Quand je me suis retourner pour voir que le mort-vivant et que je me suis rendu compte qu'ils étaient maintenant pleins, j'ai pris conscience et je me suis réveillée, de peur d'encore faire un cauchemar, sans possibilité de me rendormir ensuite.

Pour le reste : Encore une fois je vois plus ou moins le problème. J'ai une ou deux amies envahissantes, mais ce n'était pas ainsi avant. Remarque je suis longue à la détente, j'ai toujours mis plus de temps que les autres à m'adapter. Le secondaire - je suis québécoise - à été très difficile. Je gardais mes habitudes de primaire - une vraie enfant innocente Rolling Eyes - évoluant à petit pas alors que tout le monde autour de moi changeait rapidement. J'ai été toujours l'invisible, la rejetée sans réellement l'être. C'est con à dire mais j'ai l'impression d'avoir plus de problème avec les courants de pensés et de faire que les gens en général. Quand mes amies se mettent à parler de leur trip de drogue et d'alcool, je m'ennuie, alors que les autres autour rigolent et racontent leur autre histoire. Je ne ressens aucunement le besoin d'amitié collante, bien que cela me vaut parfois d'être traiter d’asociale. Un certain mal à communiquer, et ce avec n'importe qui.

Ils sont concentrés sur des choses qui me semblent idiots et futiles, et c'est moi à la fin qui bave parce que je suis rejetée. Parfois je me plie, et ensuite je me sens mal... La semaine prochaine je serais majeure, et elles n'ont plus que le mot « boite de nuit » coller aux lèvres. Je stresse car rien de ce qu'elles font là bas me plait. Ma meilleure amie à même fait un pari avec mon ex, comme quoi lui disait que je ne sortirais jamais, comme quoi j'étais trop emmerdante pour ca. Suis-je obligée de vivre ma jeunesse comme ca parce que eux le veulent ainsi ? C'est quoi, pour vivre une vraie jeunesse faut faire une tonne de connerie stupide ? Ils sont tous majeurs et j'ai l'impression d'avoir des ados pré-pubère sous les yeux. À moins que ce soit réellement moi qui soit plate et vieille peau de l'intérieur...

LexouLexou

Messages : 8
Date d'inscription : 16/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obsession ?

Message  Harmonie le Lun 27 Juin - 18:16

Arrow Ce n'est pas parce que je met un peu plus d'une semaine pour répondre convenablement que cela ne m'intéresse pas, merci. J'apprécie vraiment le travail et tout, mais je passe la moitié de ma vie dans les bois, alors internet il est pas souvent là.

OK, j'en prends note, car vois tu après une semaine je suis obligée de me replonger dans tes rêves, et de tout relire, donc il est évident que pour moi 2/3 jours est l'idéal pour une réponse, car moi non plus je ne passe pas ma vie sur le forum...
Rolling Eyes

Donc tes commentaires confirment pleinement de ce que j'ai dit prédécemment. Apprendre à dire "non", apprendre à avoir tes propres centres d'intérêt sans pour cela te sentir rejetée, etc...

Tant que tu n'auras pas pris conscience de cela, tu continueras à faire ce type de rêves.

Néanmoins vu que ces rêves remontent à l'âge de tes 11 ans, pour moi il y a un lien à faire avec ta vie d'enfant, les relations parentales, etc. Ce besoin d'être conforme à ce que les autres attendent de toi, ne pas déplaire, faire toujours plaisir aux autres sans t'imposer... ce qui fait que tu perds ton identité.

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obsession ?

Message  LexouLexou le Lun 27 Juin - 19:50

Reste plus qu'à voir ce que cela va donner pour l'avenir. Je pense qu'il est temps pour moi de me pencher dessus, quitte à faire le ménage. M'enfin, merci pour tout, je continuerais à me balader sur le forum, au cas où il y aurait des nouvelles ^^

LexouLexou

Messages : 8
Date d'inscription : 16/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obsession ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum