Lac fermé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lac fermé

Message  The escapist le Sam 26 Oct - 16:02

Bonjour à tous, Harmonie,

J'ai conscience que mon dernier message sur le forum remonte au 2 juin 2012… Du coup je me re-présente; J'ai 18 ans, célibataire et je suis dans une période confuse (semblable sinon pire qu'au début de l'adolescence). J'essaye de créer mon identité, je me cherche un peu et j'ai encore des problèmes de confiance personnelle… Quand tout le monde autour de moi semble savoir qui ils sont, c'est pourtant abstrait pour moi. Du coup je fais souvent des rêves troublants ces derniers temps… Je suis à fond dans mes études actuellement; j'étudie dans une technique et je travaille également. Mon rêve remonte donc à il y a 4 jours, mais je continue d'y penser…

Je tiens donc à remercier d'avance la personne qui m'aidera à donner une signification à mon rêve Smile (et je m'engage à y répondre, évidemment!)

Mon rêve se déroule donc en deux partie. Dans la première, je suis avec un groupe d'étudiants (ou plutôt de jeunes touristes) et je suis dans une petite barque avec les autres. Nous sommes sur rivière qui débouche sur un petit lac rond et fermé (qui suggère tout le long du rêve qu'il n'y a pas d'entrée/sortie au lac, car les angles de vue ne permettaient jamais de voir par où nous étions arrivés). C'était un lac tranquille et, lorsqu'on y entrait, il était entouré (à gauche) de la forêt bordée d'une petite plage et (à droite) d'une falaise très haute en pierre droite. En face, il y avait un élément, mais il changeait régulièrement de forme; soit il s'agissait d'une continuité de la forêt jusqu'à la falaise, soit il y avait un épais mur de pierre (un peu médiéval) qui n'avait qu'une fenêtre et une porte en bois robuste. J'y reviendrai par la suite.

Bref, la barque dans laquelle je me trouve longe la falaise et nous avons passé très près de celle-ci. Le guide nous a montré qu'il y avait des cristaux à l'intérieur de la pierre; le bas de la falaise rentrait en dedans et, en passant dans l'ouverture, nous pouvions voir que tout l'intérieur était constitué de cristaux brillants et mauves… Je me suis alors demandé pourquoi je n'avais pas songé à apporter mon appareil photo (une passion depuis un certain temps). Je me suis donc concentrée un moment sur le cadrage idéal, vue d'en bas, si j'avais dû prendre une photo. Je me sentais d'assez bonne humeur, car l'ambiance présentait l'endroit comme une sortie organisée (et c'est quelque chose que j'aime bien).

La barque se pose sur le bord de la plage et, dans mon souvenir, tout le monde se disperse. En tout cas je suis seule très rapidement (sauf que j'ai peut-être discuté avec une personne). Je ne connais aucun personnage de ce rêve.

La barque disparais et je me retrouve avec -parfois- quelqu'un qui me parle. J'arrive à une partie du rêve où l'élément changeant du territoire devient le mur de pierre que j'ai décrit plus tôt; je voyais des hommes passer par la fenêtre, puis j'ai longé le tour du lac pour parvenir à la porte; je l'ai ouverte et j'ai passé ma tête à l'intérieur. Je sentais au fond de moi qu'il y avait un danger potentiel à entrer ici. J'avais ce sentiment de faire quelque chose d'interdit (car je sentais que les étrangers n'étaient pas la bienvenue). J'ai vu un homme passer et il s'est arrêté en me voyant; il avait une allure médiévale, grossière, un peu viking aussi… Et la première chose que j'ai fait en le voyant, il me semble, c'est de sortir en fermant la porte. Tous les hommes que je voyais passer (ils n'étaient pas très nombreux) avaient tous la même base physique. Ils se ressemblaient à un tel point qu'on pouvait se demander s'ils n'avaient pas été conçus sur un même gabarit; grands, robustes, bêtes.

Du coup, je me suis mise à alterner entre la rive et le mur (pour parler avec une personne) et retourner voir les hommes passer, mais cette fois-ci dans un seul but; donc j'entre à nouveau dans le mur (il s'agissait en fait d'un couloir avec deux escaliers aux extrémités) et les gens traversaient. Un homme vient à passer et, comme j'étais entrée parfaitement dans le couloir (et que je savais que je n'avais pas le droit), je me suis mise à hurler après l'homme qui arrivait (il avait essayé de m'attraper). Choqué par ma réaction, il m'a répondu en hurlant à son tour, par contre il m'a lâché. Nous nous exprimions donc en hurlant mutuellement, comme pour parler plus fort que l'autre. Il n'y avait pas eu de contact ni de combat par la suite, seulement des cris agressifs. J'ai même hurlé plus fort que lui, donc je suis sortie, pleinement satisfaite et comme s'il ne s'était rien passé de grave. J'avais eu le dernier mot et j'avais haussé le ton plus que lui et ça m'a donné une envie de continuer… Je retournais donc régulièrement ouvrir la porte pour aller hurler sur le premier à passer. J'ai continué jusqu'à ce que le mur de pierre disparaisse pour redevenir la continuité du bois. Je suis retournée sur la plage.

Maintenant il s'agit de la deuxième partie du rêve; le territoire est exactement le même. Le soir est tomber, le ciel est noir, mais tous les éléments sont encore visibles par les rayons de la lune; l'accent est porté sur l'eau qui brille beaucoup.

Je ne suis plus «moi», mais plutôt un jeune garçon. Par contre je n'ai pas le plein contrôle sur ses décisions, car mes actions ne venaient pas de moi. Le corps agissait et j'observais, vue de lui. J'étais donc le garçon sans être lui, car je me souviens de m'être amusée à me demander pourquoi il faisait certaines choses (alors qu'extérieurement j'étais lui). Pour ne pas faire trop de confusion je vais parler de moi comme «du garçon». Il était accroupie sur le bord de l'eau et il avait une grande bille dans sa main droite. Elle était traversée par de petits filaments colorées (mais elle était somme toute assez simple). Il la regarda un moment avant de la lancer dans l'eau dans un but précis. Les vagues noires se sont mises à s'agiter, on entendait même un grondement sourd, comme si les vagues remuaient le fond. Puis les vagues ont laisser s'échouer sur la plage deux ou trois billes. Le garçon se pencha pour les prendre et il les regarda dans sa main droite; il s'agissait de billes semblables à celle qu'il avait jeté à l'eau, mais elles étaient plus petites et moins belles. Insatisfait, il les jeta à l'eau comme pour la première fois. Un grondement se fit entendre, puis les vagues s'agitèrent à nouveau à la recherche d'objets provenant du fond à donner «en retour» au garçon. Le manège continue un certain temps… L'eau recrachait généralement des billes, mais elles n'étaient jamais assez grande ou assez belles, car le garçon les jetaient chaque fois. J'ai pensé qu'il voulait en trouver une plus belle que celle qu'il avait initialement, sans y parvenir.

À un moment donné, l'eau était devenue violente. Si bien qu'elle jeta sur la plage un petit panier bleu (pas plus haut qu'un paquet de cartes à jouer) avec divers objets à l'intérieur. Le garçon le saisit et l'observa, perplexe; il y avait de petits jouets d'enfants abîmés par l'eau, des billes, des objets qu'on ne pouvait pas vraiment identifier… C'était comme si un jouet de plastique avait perdu un morceau. Donc le garçon chercha un peu dans le panier et, à force de voir au travers ses yeux de petits jouets, je me suis intérieurement inquiétée de la raison qui explique pourquoi il y avait autant de jouets d'enfants au fond de l'eau. Tout ce que la mer libérait sur la plage devait bien avoir appartenu à quelqu'un, non? Il devait y avoir une raison pour que ces objets se soient retrouvés-là, non? J'étais donc très inquiète. Je voulais que le garçon arrête de narguer l'eau en lui réclamant chaque fois un nouvel objet, j'ai pensé que des gens l'avaient sans doute fait avant lui; qu'ils avaient peut-être payé un prix pour ça.

Je me suis donc mise à avoir peur de l'eau. Pourtant le garçon ne bougeait pas. Par contre, il a semblé dérangé de toucher aux jouets dans le panier; comme si le fait qu'ils soient mouillés le révulsait… Malheureusement, je ne me souviens pas s'il a choisi de garder le panier ou de le remettre à l'eau. Tout ce que je sais, c'est qu'à force de penser «il risque de se passer quelque chose de grave», je guettais autour de moi. J'imaginais des gens noyés au fond de l'eau et, comme pour faire suite à mes craintes, j'ai vu une fille ensevelit jusqu'à la moitié du corps dans le sable. Elle s'enfonçait et criait. Je l'ai fixé avec effroi. Je la voyais s'enfoncer de plus en plus, sentant chaque fois le besoin mêlé à la peur de l'aider, mais je ne bougeais pas. Ou plutôt le garçon ne bougeait pas. Il restait accroupie, à l'observer. La fille ne tarda pas à disparaître sous le sable humide. Je me suis sentie mal et impuissante pour elle. Le garçon continua d'observer l'eau et je me suis demandée à quel moment nous serions engloutit sous terre, nous aussi.

P.S.: Merci de l'attention portée à ce message, c'est apprécié! ^^
avatar
The escapist

Messages : 61
Date d'inscription : 13/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lac fermé

Message  Harmonie le Dim 27 Oct - 17:16

The escapist,

Vu la longueur de ton rêve, je vais synthétiser mon interprétation.

Cette barque représente un passage obligé d'un état à l'autre, pour toi, ce serait peut être le passage de l'adolescence à l'âge adulte.

Symboliquement ce passage ne se fait pas facilement, car on doit abandonner certaines choses, peut être des attachements particuliers, c'est le passage de la transformation.
Néanmoins, il s'agit d'un lac fermé, et je crains que ce contexte ne puisse pas arriver à te détacher de certaines habitudes/comportements/attachements, et ne puissent te faire grandir...

Le décor changeant, soit la falaise ou le mur de pierre, représente l'obstacle important pour passer à l'âge adulte.

Es tu rentrée dans la grotte de cristaux mauves ?

Je sentais au fond de moi qu'il y avait un danger potentiel à entrer ici. J'avais ce sentiment de faire quelque chose d'interdit
Ce danger potentiel que tu ressens et ces hommes à l'allure un peu rustres, représentent l'image masculine effrayante pour toi.

Ce côté interdit serait intéressant à approfondir, qu'est ce que tu t'interdis dans le rêve ? car cela reflète le même interdit dans ta vie, d'ailleurs j'ai relu rapidement tes autres rêves, où il ressortait également l'interdit.

Le fait de crier après cet homme dans le rêve, représente une peur mais aussi ce besoin de dépasser les interdits, crier dans un rêve indique ce que l'on ne s'autorise pas à faire dans la vie.
Et quand je relis tes anciens rêves, on dirait que tu restes coincée dans un comportement, une éducation...

Toutefois, on peut constater que le mur de pierre disparait, ce qui est déjà une 1ère étape...


2ème partie :

Le ciel est noir, il fait sombre, ce qui te place dans le doute, la confusion. Le passage du jeune garçon qui était toi ainsi que la suite donne un indice important sur toi même mais aussi des épreuves à surmonter.

j'ai vu une fille ensevelit jusqu'à la moitié du corps dans le sable. Elle s'enfonçait et criait.
Cette fille c'est une représentation de toi même, ce passage indique que tu te laisses engloutir par les évènements ou des personnes, et ta seule défense est de crier comme dans la 1ère partie avec ces hommes... C'est un cri de colère car tu restes prisonnière de qqchose du passé...

La fin du rêve est plutôt négative car elle indique que tu as laissé disparaître une partie de toi... il est temps de te réveiller !

Globalement ce rêve est un avertissement sur tes comportements négatifs, ou manière de vivre ou reflète un trauma du passé...

Je me suis sentie mal et impuissante
Ce ressenti est probablement le même que tu ressens dans ta vie, le contraire ne serait pas cohérent avec ce rêve.

Fais moi part de tes commentaires.

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lac fermé

Message  The escapist le Mar 29 Oct - 3:35

Harmonie a écrit:The escapist,

Vu la longueur de ton rêve, je vais synthétiser mon interprétation.

Cette barque représente un passage obligé d'un état à l'autre, pour toi, ce serait peut être le passage de l'adolescence à l'âge adulte.

Symboliquement ce passage ne se fait pas facilement, car on doit abandonner certaines choses, peut être des attachements particuliers, c'est le passage de la transformation.
Néanmoins, il s'agit d'un lac fermé, et je crains que ce contexte ne puisse pas arriver à te détacher de certaines habitudes/comportements/attachements, et ne puissent te faire grandir...

Le décor changeant, soit la falaise ou le mur de pierre, représente l'obstacle important pour passer à l'âge adulte.

Es tu rentrée dans la grotte de cristaux mauves ?


  • Non, car il ne s'agissait pas vraiment d'une grotte... Je n'ai peut-être pas été assez précise, mais le bas de la falaise était seulement un peu creusé (de sorte qu'on pouvoir voir sous la roche), mais on ne pouvait pas y entrer (seulement la longer comme la barque l'avait fait)...


Je sentais au fond de moi qu'il y avait un danger potentiel à entrer ici. J'avais ce sentiment de faire quelque chose d'interdit
Ce danger potentiel que tu ressens et ces hommes à l'allure un peu rustres, représentent l'image masculine effrayante pour toi.

Ce côté interdit serait intéressant à approfondir, qu'est ce que tu t'interdis dans le rêve ? car cela reflète le même interdit dans ta vie, d'ailleurs j'ai relu rapidement tes autres rêves, où il ressortait également l'interdit.


  • Dans le rêve, le côté interdit vient surtout de la «prudence». Je crains que quelque chose de dangereux ne m'arrive, mais j'avoue que l'interdit est revenu à de nombreuses reprises dans mes rêves Rolling Eyes ... Dans ma vie c'est un peu pareil je pense, même si c'est sûrement difficile à expliquer... J'ai toujours voulu être appréciée donc j'étais obéissante et, même avec le temps, je pense que c'est resté cette idée de «vouloir bien faire»...


Le fait de crier après cet homme dans le rêve, représente une peur mais aussi ce besoin de dépasser les interdits, crier dans un rêve indique ce que l'on ne s'autorise pas à faire dans la vie.
Et quand je relis tes anciens rêves, on dirait que tu restes coincée dans un comportement, une éducation...

Toutefois, on peut constater que le mur de pierre disparait, ce qui est déjà une 1ère étape...


2ème partie :

Le ciel est noir, il fait sombre, ce qui te place dans le doute, la confusion. Le passage du jeune garçon qui était toi ainsi que la suite donne un indice important sur toi même mais aussi des épreuves à surmonter.

j'ai vu une fille ensevelit jusqu'à la moitié du corps dans le sable. Elle s'enfonçait et criait.
Cette fille c'est une représentation de toi même, ce passage indique que tu te laisses engloutir par les évènements ou des personnes, et ta seule défense est de crier comme dans la 1ère partie avec ces hommes... C'est un cri de colère car tu restes prisonnière de qqchose du passé...

La fin du rêve est plutôt négative car elle indique que tu as laissé disparaître une partie de toi... il est temps de te réveiller !

Globalement ce rêve est un avertissement sur tes comportements négatifs, ou manière de vivre ou reflète un trauma du passé...

Je me suis sentie mal et impuissante
Ce ressenti est probablement le même que tu ressens dans ta vie, le contraire ne serait pas cohérent avec ce rêve.

Fais moi part de tes commentaires.


  • Comme tu dis, les ressentis dans ce rêve sont assez proches de ce que je ressens actuellement dans ma vie. J'ai l'impression de ne pas progresser -pire, j'ai l'impression de stagner, d'enfoncer-. Et lorsque tu as dit que j'aurais (selon le rêve) «laissé disparaître une partie de moi», étrangement, ça ne m'a pas étonnée. Mes proches disent que je me laisse aller actuellement, et si j'ai aussi cette impression de vide, le besoin de chercher un sens à ce que je fais sans trouver, je n'ai pas non plus l'impression d'être différente de d'habitude... Le problème c'est que je ne crois pas avoir eu de traumatisme concret (car je me souviens lorsque tu analysais mes rêves, tu me demandais souvent si j'avais eu un traumatisme dans mon enfance, notamment avec les hommes). Cependant je comprends qu'il y a quelque chose qui ne va pas; comme tu dis je dois me «réveiller», mais quand je cherche la cause de ce qui me fait m'enfoncer, je vois... trop de possibilités... Mais je pense que tout se rapporte à mon manque de confiance (ce qui me bloque dans à peu près tout ce que j'entreprends).


  • Je n'ai pas pus répondre plus tôt, mais je voulais te remercier de ta réponse (ainsi que de la rapidité de celle-ci). Je sais que cela te prend du temps, mais ce que tu fais est vraiment apprécié... Donc merci (ainsi que pour les autres fois) =)
avatar
The escapist

Messages : 61
Date d'inscription : 13/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lac fermé

Message  Harmonie le Jeu 31 Oct - 10:39

Idea Es tu rentrée dans la grotte de cristaux mauves ?
 
Non, car il ne s'agissait pas vraiment d'une grotte... Je n'ai peut-être pas été assez précise, mais le bas de la falaise était seulement un peu creusé (de sorte qu'on pouvoir voir sous la roche), mais on ne pouvait pas y entrer (seulement la longer comme la barque l'avait fait)...
 
OK, dommage car ce passage était très positif, et je comprends que tu aurais souhaité avoir ton appareil photo. Néanmoins leur vision en rêve laisse un impact régénérant, mais peut être pas suffisant par rapport au contexte du rêve.
 
 
Comme tu dis, les ressentis dans ce rêve sont assez proches de ce que je ressens actuellement dans ma vie. J'ai l'impression de ne pas progresser -pire, j'ai l'impression de stagner, d'enfoncer-. Et lorsque tu as dit que j'aurais (selon le rêve) «laissé disparaître une partie de moi», étrangement, ça ne m'a pas étonnée. Mes proches disent que je me laisse aller actuellement, et si j'ai aussi cette impression de vide, le besoin de chercher un sens à ce que je fais sans trouver, je n'ai pas non plus l'impression d'être différente de d'habitude...
 
Cette partie de toi qui disparait dans le sable n'est pas forcément ce que les autres pensent, bien au contraire, tu n'arrives pas à être toi même, tu te conformes à l'image qu'on attend de toi, tu cherches l'approbation pour être parfaite, mais tu oublies qui tu es vraiment, alors tu te laisses absorber dans le sable, et l'autre partie de toi qui la regarde reste impuissante, ce cri dans le rêve est un cri de d'alerte, de demande à l'aide... donc oui tu ressens l'impression de stagner et de t'enfoncer comme dans le rêve, tant que tu n'auras pas pris conscience de ton besoin d'être parfaite, de plaire, d'avoir l'image qu'on attend de toi, mais qui n'est pas toi, tu oublies tes émotions, tes besoins propres, de donner un sens à ta vie, à ce que tu aimes faire, et non ce que les autres pensent ce que tu devrais faire...
 
Le problème c'est que je ne crois pas avoir eu de traumatisme concret (car je me souviens lorsque tu analysais mes rêves, tu me demandais souvent si j'avais eu un traumatisme dans mon enfance, notamment avec les hommes). Cependant je comprends qu'il y a quelque chose qui ne va pas; comme tu dis je dois me «réveiller», mais quand je cherche la cause de ce qui me fait m'enfoncer, je vois... trop de possibilités... Mais je pense que tout se rapporte à mon manque de confiance (ce qui me bloque dans à peu près tout ce que j'entreprends).
 
Et bien c'est un point de départ, je t'invite à noter toutes ces possibilités qui peuvent être la cause de cet engloutissement dans une colonne, et dans l'autre, tout ce qu'il est possible de faire pour te sortir de ce piège (d'otages)...
 
Je t'invite à relire ces échanges dans quelques semaines, car ce rêve est fort dans la symbolique, et les prises de conscience peuvent demander du temps ...

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lac fermé

Message  The escapist le Lun 4 Nov - 4:13

Cette partie de toi qui disparait dans le sable n'est pas forcément ce que les autres pensent, bien au contraire, tu n'arrives pas à être toi même, tu te conformes à l'image qu'on attend de toi, tu cherches l'approbation pour être parfaite, mais tu oublies qui tu es vraiment, alors tu te laisses absorber dans le sable, et l'autre partie de toi qui la regarde reste impuissante, ce cri dans le rêve est un cri de d'alerte, de demande à l'aide... donc oui tu ressens l'impression de stagner et de t'enfoncer comme dans le rêve, tant que tu n'auras pas pris conscience de ton besoin d'être parfaite, de plaire, d'avoir l'image qu'on attend de toi, mais qui n'est pas toi, tu oublies tes émotions, tes besoins propres, de donner un sens à ta vie, à ce que tu aimes faire, et non ce que les autres pensent ce que tu devrais faire...

• Je pense que j'arrive bien à concevoir que je cherche à être parfaite aux yeux des autres… J'ai du mal à aimer ce que je fais si je n'ai pas la certitude que cela plaît également aux autres (ce qui est assez difficile à vivre, car j'étudie dans un milieu artistique, donc avec beaucoup de comparaisons). J'ai du mal à me faire une idée (personnelle et propre) de ce que c'est que d'être moi-même. Parfois j'essaye de prendre sur moi, d'arrêter d'écouter autour de moi et de faire «mes affaires», mais je me sens toujours aussi mal. Je pensais que c'était simplement la timidité, mais tu as sûrement raison… C'est juste que je ne sais pas quel geste poser ou quoi changer pour tout arranger…

Je t'invite à noter toutes ces possibilités qui peuvent être la cause de cet engloutissement dans une colonne, et dans l'autre, tout ce qu'il est possible de faire pour te sortir de ce piège (d'otages)...

• C'est ce que je vais faire; comme je tiens régulièrement à jour un journal intime, je pourrai y regrouper tout ce qui pourrait causer cet «engloutissement» comme tu dis… Le problème, c'est que jusqu'à présent, les «solutions» que je trouve ne sont pas concrètes… Je veux dire, il s'agit d'un réel «travail sur soi» (limite, il faudrait que je reprenne tout ce que je connais depuis le début) et je doute de pouvoir y parvenir rapidement… Même que je doute d'y parvenir tout cours. Jusqu'ici, je continue d'avoir des rêves dérangeants (quoi que moins violents que le rêve d'injustice avec les policiers). Par exemple, je rêve qu'on me change de position lorsque je m'endors, qu'on me déplace légèrement… Et je n'arrive pas à surprendre le/les coupables. Du coup je m'empêche de dormir au point de devenir paranoïaque (malgré la fatigue), mais dès que je sombre, je sens qu'on me déplace… Ce sentiment de n'avoir aucun contrôle est semblable à ce que je ressens en vrai. Sûrement aussi que cela reprend l'idée du «besoin d'être conforme à l'image qu'on attend de moi», comme si on décidait pour moi, qu'on me déplaçait contre mon gré...
 
Je t'invite à relire ces échanges dans quelques semaines, car ce rêve est fort dans la symbolique, et les prises de conscience peuvent demander du temps ...

• C'est promis, je reviendrai lire nos échanges plus tard. En ce moment, je pense que je n'arrive pas à faire la part des choses… Par contre, il y a un moment du rêve qui me semble plus important que le reste lorsque j'y repense… La scène du garçon qui lance des accessoires dans l'eau; je cherche un sens à cet échange entre lui et l'eau. J'ai pensé que le garçon pouvait désirer quelque chose de mieux que la bille initiale, mais qu'à force de chercher, il s'en éloigne… Peut-être qu'il s'agit d'une direction que je prends et qu'en la cherchant, je m'en éloigne? En ce moment je me figure qu'il s'agit d'une forme de «bonheur»…

• Quoi qu'il en soit, merci pour ton interprétation, Harmonie! Elle m'a confirmée certaines choses et je vais continuer de chercher dans ce sens.
avatar
The escapist

Messages : 61
Date d'inscription : 13/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lac fermé

Message  Harmonie le Lun 4 Nov - 10:31

Bon je vois que tu es tout à fait consciente de ton fonctionnement c'est bien cette prise de conscience.

Mais je rajouterais par rapport à l'exercice que je t'ai proposé, qu'une fois avoir mis noir sur blanc la cause de tout ce qui pourrait t'enfoncer... le mieux c'est de reprendre chaque mot ou phrase, de te mettre en état de relaxation, et de ressentir ce qui se passe en toi, dans ton corps...
Exemple, tu ressens de la colère, essaie de voir où elle se localise dans ton corps, pour cela il faut être bien concentrée sur l'émotion, et tu peux même établir un dialogue avec cette émotion, la laissez circuler dans ton corps jusqu'à ce qu'elle disparaisse...

Ce que je te propose est loin d'être évident à faire seule, en général cela se fait accompagné d'un thérapeute, mais tu peux essayer...Rolling Eyes 

Je pense que j'arrive bien à concevoir que je cherche à être parfaite aux yeux des autres… J'ai du mal à aimer ce que je fais si je n'ai pas la certitude que cela plaît également aux autres (ce qui est assez difficile à vivre, car j'étudie dans un milieu artistique, donc avec beaucoup de comparaisons)

Tu peux travailler la dessus, et te concentrer (les yeux fermés) sur ce qui se passe émotionnellement et dans ton corps où la gêne se situe, cela peut prendre un dialogue intérieur sans faire intervenir le mental, le raisonnement qui ne sert à rien, il faut le ressentir de l'intérieur.

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lac fermé

Message  The escapist le Sam 9 Nov - 0:43

Bonjour/bonsoir Harmonie,

J'ai essayé à plusieurs reprises «l'exercice» que tu m'as décrite, mais je n'y arrive pas encore... Au départ, je croyais que j'arriverais facilement à ressentir (plutôt que de raisonner, de chercher un sens), mais c'est assez difficile... Car je tente toujours (malgré moi) de trouver une logique. Je pense plus que je ne ressens.. D'autant plus que pour l'instant je ne crois pas avoir beaucoup progressé...

Cependant je vais continuer à essayer de me concentrer dans ce sens (en même temps de renouer avec certaines techniques de méditation que j'ai apprise dans mes cours)...

Dans tous les cas, notre échange m'a été bien utile et je t'en remercie beaucoup! Je n'hésiterai pas à te faire part de ma progression!

Bonne journée/soirée et prend soin de toi =) 
avatar
The escapist

Messages : 61
Date d'inscription : 13/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lac fermé

Message  Harmonie le Sam 9 Nov - 13:45

OK, merci pour ton retour et tiens moi au courant... Very Happy

_________________
Harmonie interprète
"Ce qui s'exprime n'est pas ce qui est dit, mais ce qui aspire à être dit".
avatar
Harmonie
Admin

Messages : 3739
Date d'inscription : 16/07/2009
Localisation : Avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lac fermé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum